Débunkons le gauchisme

Débunkons le gauchisme

Evolution de l'immigration : Le Monde interprète à sa manière les chiffres de l'INSEE

4788772_6_406b_la-part-de-la-population-immigree-parmi-les_db84b961b10f25e2bd2377f73e0ef0a8.png

 

Réponse à : http://mobile.lemonde.fr/societe/article/2015/10/13/l-insee-bouscule-les-idees-recues-sur-l-immigration_4788773_3224.html

 

Concernant les personnes immigrées, leur solde migratoire s’élève à + 140 000 en 2013. Il est largement positif même ce chiffre accuse un léger recul puisqu’il était de + 164 000 en 2006. C’est-à-dire que « le nombre d’entrées d’immigrés a progressé, mais à un rythme plus faible que leurs sorties du territoire », souligne l’Insee. Un fait qui mérite d’être mis en exergue, d’après Marie Reynaud : « L’augmentation des sorties des personnes immigrées est nouvelle. Elle passe de 29 000 personnes en 2006 à 95 000 personnes en 2013. On relie ça à de la mobilité professionnelle de courte durée. »

 

Nan, mais 140 000 immigrés supplémentaires par an, ça reste énorme et ça augmente largement la proportion d'immigrés et de descendants d'immigrés en France.
140 000/an * 40 ans = 5,6 millions

 

Et chaque immigrée a en moyenne 2.6 enfants pondus en France : https://fr.wikipedia.org/wiki/Natalit%C3%A9_en_France#Augmentation_r.C3.A9cente_de_la_f.C3.A9condit.C3.A9_.281999-2004.29

Et vu qu'il y a à peu prés autant de femmes que d'hommes dans les immigrés : http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATTEF02162

 

Dans ce cas : 2.8 millions de femmes * 2.6 = 7.28 millions

 

5.6 millions + 7.28 millions = 12.88 millions d’immigrés de 1ère génération et seconde génération en plus tous les 40 ans en France, c'est énorme pour notre population autochtone de 54 millions de personnes non-immigrés de 1ère et seconde génération en déclin (https://fr.wikipedia.org/wiki/Immigration_en_France#Origine_g.C3.A9ographique)

C'est le remplacement assuré. 

 

 

 

Cette « augmentation des flux migratoires n’est pas spécifique à la France », souligne enfin l’Insee, qui rappelle que le solde migratoire de l’ensemble de l’Union européenne s’élève en 2013 à 575 000 personnes (3,4 millions d’entrées et 2,8 millions de sorties), soit 594 000 de moins qu’en 2006. « La situation diffère selon les pays : par exemple, le solde migratoire de l’Allemagne augmente fortement ; à l’inverse, celui de l’Espagne devient négatif. »
  • Une augmentation modérée de la population immigrée

On aimerait connaitre le solde migratoire des immigrés, pas le solde migratoire général qui prend en compte les départs des autochtones qui n'ont rien à voir avec l'immigration-invasion.

De plus, il n'y a pas que la France qui connait un remplacement de population et il faut aussi compter les enfants pondus par les immigrés.

 

 

 

Parmi ces résidents, la France compte 8,9 % de population immigrée, soit 0,8 point de plus qu’en 2006. Ce qui renvoie à une augmentation « modérée », jauge Marie Reynaud, équivalant à « 700 000 personnes en plus » en l’espace de huit ans. En détaillant ce chiffre, l’Insee nous apprend qu’« 1,6 million d’immigrés sont arrivés en France, 500 000 en sont repartis et 400 000 sont décédés en France ».
L’institut entend par immigrée toute « personne née de nationalité étrangère à l’étranger et résidant en France ». Sachant que « certains immigrés ont pu devenir français par acquisition, les autres restant étrangers ».

 

Alors déjà, pour connaitre l'accroissement réelle de la proportion d’immigrés en France, il ne faut pas se baser uniquement sur les immigrés de 1ère génération mais aussi sur leurs descendants.

 

En seulement 12 ans, on est passé de 23 % d'immigrés de 1ère, seconde et troisième génération à 30 % : 

"Selon l'INED, et sur la base du recensement de 1999, parmi la population vivant en France, environ 13,5 millions de personnes ont une origine étrangère totale ou partielle sur trois générations, soit 23 % de la population4Gérard Noiriel estime en 2002 qu'environ un tiers des Français ont « une ascendance étrangère » si l'on remonte aux arrière-grands-parents5. En 2011, selon un article de Michèle Tribalat, on comptait 8,7 % d'immigrés, 19,2 % de personnes d'origine étrangère sur deux générations et près de 30 % sur trois générations6."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Immigration_en_France

 

Enfin en huit ans, est arrivé 1 million 600 000 immigrés en France mais 500 000 sont partis, donc ça ne fait plus qu'1.1 millions d'immigrés arrivés sur huit ans, mais si on enlève les morts, ça fait 700 000 immigrés arrivés en huit ans, sauf que les morts sont remplacés par les gosses que les immigrés pondent.

 

Et chaque immigrée a en moyenne 2.6 enfants pondus en France (https://fr.wikipedia.org/wiki/Natalit%C3%A9_en_France#Augmentation_r.C3.A9cente_de_la_f.C3.A9condit.C3.A9_.281999-2004.29)

 

Et vu qu'il y a à peu prés autant de femmes que d'hommes dans les immigrés : http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATTEF02162

 

Dans ce cas, 550 000 femmes (1.1 millions d'immigrés divisé par 2) * 2.6 = 1.43 millions d'enfants pondus.

1.1 million + 1.43 million = 2.53 millions d'immigrés de 1ère et seconde génération suplémentaires tous les 8 ans en France, c'est plus de 12 millions sur 40 ans.

 

 

 

Contrairement à certaines idées reçues, la progression de la population résidant en France est donc « essentiellement portée par le solde naturel », nous renseigne l’Insee. Ce solde s’élève à + 2,2 millions de personnes sur les huit dernières années, c’est-à-dire qu’il y a eu 6,5 millions de naissances pour 4,3 millions de décès. Le solde migratoire est moindre, qui s’établit à + 400 000 personnes sur huit ans. Il ne contribue qu’à hauteur de 16 % de l’augmentation de la population. Si l’on regarde dans le détail, on observe qu’entre début 2006 et début 2014, pour 2,5 millions d’entrées sur le territoire (qui peuvent être des retours), il y a eu 2,1 millions de sorties du territoire.

 

C'est sympa mais dans le solde naturel, il y a beaucoup d'enfants pondus par les immigrés  :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Natalit%C3%A9_en_France#N.C3.A9s_vivants_en_France_m.C3.A9tropolitaine_selon_le_lieu_de_naissance_des_parents_.28Union_europ.C3.A9enne_.C3.A0_28_ou_non.29_depuis_1998

Il y a 30 % des naissances en France qui sont issues d'immigrés de 1ère génération.

 

En fait , sans entrées d'immigrés et sans les gosses pondus par les immigrés, notre population diminuerait : 

 

En 2013, il y a 220 718  naissances issues de parents immigrés https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_la_France#Natalit.C3.A9

 

Il faut aussi prendre en compte le solde migratoire des immigrés d'environ 140 000 individus.

 

Ainsi, 140 000 + 220 718 = environ 360 000 d'habitants supplémentaires durant l'année 2013 à cause de l'immigration, or la population française en 2013 a augmenté que de 323 515 habitants (http://www.insee.fr/fr/themes/detail.asp?ref_id=bilan-demo&reg_id=0&page=donnees-detaillees/bilan-demo/pop_age3.htm), c'est moins que 360 000.

 

Donc sans immigration, la population en 2013 aurait à peu prés diminué d'environ 40 000 habitants (323 515 - 360 000).

 

Ah dans les 2.1 millions de sorties évoquées, c'est surtout des sorties de français autochtones. 



02/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres