Débunkons le gauchisme

Débunkons le gauchisme

Franceinfo nie nos ancêtres les gaulois

France info a pondu un article de propagande révisionniste et négationniste (//www.francetvinfo.fr/politique/les-republicains/primaire-de-la-droite/pourquoi-on-ne-peut-pas-dire-que-nos-ancetres-sont-les-gaulois-contrairement-a-ce-qu-affirme-nicolas-sarkozy_1833011.html) que nous allons debunker : 

 

Franceinfo vous explique pourquoi l'expression employée par l'ancien chef de l'Etat est pour le moins caricaturale.
Parce que la Gaule est une fiction géographique
Le nom de Gaule vient du latin gallia et désigne pour les Romains l'espace occupé par des tribus qui menaçaient Rome à partir du IVe siècle avant J.C. dans le nord de la péninsule italienne. "La première 'Gaule' est donc en Italie !" note l'historienne Suzanne Citron, auteur de Le mythe national, l'histoire de France revisitée, sur Rue89.
Au milieu du premier siècle, César atteint le Rhin et décrète que le fleuve sera la frontière entre "Gallia" et "Germania". La Gaule correspond donc à une zone géographique extrêmement large qui va bien au-delà de la France telle que nous la connaissons aujourd'hui. Elle est morcelée en dizaines de territoires occupés par des dizaines de tribus celtes. On est loin d'une nation fédérée comme semble l'entendre Nicolas Sarkozy.

 

Sauf que le mot "Gaule" dans le langage actuel est utilisé pour désigner un peuple bien réel qui a peuplé le territoire actuel français, ce peuple qui était établi sur notre sol n'avait rien d'une fiction, puisque ce qu'on appelle les "gaulois" partageaient dans tout l’hexagone une religion commune, un artisanat commun, une langue commune, une culture commune, une organisation commune, etc... https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaulois_(peuples)#Culture

 

Tout ce mode de vie constituait une réalité géographique car il n'existait que sur le territoire que l'on assimile aujourd’hui à la Gaule

 

Parce que nos ancêtres ne sont pas que des Gaulois
Plongeons-nous dans ces tribus celtes qui composent la Gaule telle que l'entendaient les Romains. On y trouve une soixantaine de peuples comme les Ambiens (Picardie), des Tricastins (Drôme), les Andegaves (Angers), les Parisii (Ile-de-France) mais aussi les Arvernes en Auvergne, commandés par le plus célèbre des Gaulois : Vercingétorix. Cette Gaule englobe également des Bellovaques, installés dans l'actuelle Belgique, ou encore des Helvètes basés en Suisse. Un territoire bien différent de notre France actuelle. Comme le fait remarquer sur Twitter l'historienne Mathilde Larrere, même les "Allemands pourraient se revendiquer Gaulois"

 

Tous ces "peuples" constituaient qu'un seul peuple, "les gaulois" à cause de leur homogénéité culturelle et ethnique vérifiable dans cet article : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaulois_(peuples)#Culture

 

Sinon la Gaule "bien différente" de notre territoire français actuel était établie établie à 85 % en France, deux petites cartes pour comparer : 

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Mais c'est ce que l'on ne trouve pas dans cette liste qui pose le plus problème pour valider la sortie de Nicolas Sarkozy. En effet, cette désignation ne prend pas en compte les Basques, les Bretons ou les Normands. Des populations issues des migrations et des invasions postérieures ou antérieures à la fameuse Gaule de Vercingétorix. Impossible dans ce cas d'affirmer que nos ancêtres sont seulement les Gaulois, même s'il est vrai que les Gaulois (plus exactement, les Celtes) font partie de nos ancêtres. Il faudra attendre un certain Clovis, un Franc, pour voir les frontières de la France métropolitaine actuelle s'esquisser. 

Enfin, affirmer "nos ancêtres sont les Gaulois", c'est aussi occulter les importantes migrations du XXe siècle (Italiens, Polonais, puis Africains). Sans compter les Français d'Outre-mer.

 

Réponse : "A partir du IIIe siècle ap. J.-C. arrivent les Barbares venus de l'autre côté du Rhin : Francs, Saxons, Wisigoths, Burgondes, Vandales, Alains, Suèves. Au Ve siècle siècle, les Wisigoths disposent d'un royaume centré sur Toulouse tandis que les Francs se sont imposés dans le bassin parisien. Ils ne tarderont pas à établir leur hégémonie sur la quasi-totalité de la Gaule avec les guerres de Clovis. Les Vandales, les Alains et les Suèves sont passés en Gaule mais pour rejoindre la péninsule ibérique : l'impact démographique est quasi-nul. Quant aux Francs, ils étaient 50.000 à 100.000 pour une population d'au moins 5 millions d'habitants (probablement 7 à 8 millions). Les Wisigoths, peut-être les plus nombreux, étaient environ 100.000 lorsqu'ils étaient établis en Gaule du Sud. L'apport démographique apparaît marginal. L'ensemble des peuples barbares additionnés n'ont pas excédé numériquement 5 % de la population autochtone. Si l'organisation politique se trouve bouleversée, la population n'a finalement que très peu changé.

A partir du début du VIIe siècle, ce sont les Arabes et les Berbères, qui, traversant les Pyrénées, pillent la France. Ils échouent devant Toulouse (721) et près de Poitiers (732). La seule région où ils arrivent à s'installer un certain temps est celle de Narbonne (719-759), durée insuffisante pour laisser une trace démographique durable. Par ailleurs à Narbonne, la garnison musulmane est massacrée par la population locale avant la capitulation de la ville.

La dernière invasion date du IXe siècle. Venant de Scandinavie, les Vikings pillent les villes du royaume franc, à partir de la mer et en remontant les fleuves, semant la terreur. En 886, ils mettent le siège devant Paris puis repartent suite au paiement d'un tribut. En 911, Charles le Simple leur cède la Normandie où ils s'installent mais « le nombre relativement limité des immigrés et leur fréquentation quasi séculaire avec les populations romano-franques gommèrent rapidement les différences. [...] Les immigrés étaient surtout des guerriers ou soldats d'aventure, donc une population où prédominait presque exclusivement l'élément masculin. [...] Ces hommes se marièrent donc dans le pays dès la première génération, ce qui provoqua un mixage rapide. »(DUPÂQUIER Jacques (dir.), Histoire de la population française, tome I, Des origines à la Renaissance, Paris, PUF, 1988, p. 159)."

//www.philisto.fr/article-57-le-mythe-du-creuset-francais.html

Les migrations qu'a connue la France furent d'ampleur modeste.

 

Parce ce que le concept est né dans les manuels d'histoire de la IIIe République 
Nicolas Sarkozy n'est pas le premier à utiliser cette expression. Son origine remonte aux débuts de la IIIe République. On exhume alors Vercingétorix, jusque-là complètement ignoré dans l'histoire de France. Napoléon III désigne lui-même le site d’Alésia, en Côte-d’Or, comme le théâtre de la grande bataille finale du héros. Dans les manuels scolaires d'une école désormais obligatoire, on vante alors ces fiers guerriers défenseurs de la Gaule face à l'envahisseur romain.
"L’histoire de la France 'Gaule' et d’un peuple français d’origine 'gauloise' fabriquée au XIXe siècle correspond à la vision des fondateurs de la République et garantit à leurs yeux l’unité et l’indivisibilité nationale", préciseSuzanne Citron sur Rue89L'historienne Laurence Decock précise que ces manuels étaient au service d'un "projet d'homogénéisation nationale".

 

Normal, qu'on en avait rien à foutre des gaulois avant la république car le sentiment patriote et national était faible avant la révolution française, ce n'est pas lié au pseudo-fait que le peuple gaulois est une fiction.

 

Sinon le révisionnisme gauchiste est au service d'un projet mondialiste visant à dissoudre les nations et pour dissoudre les nations, il faut (ça sera la conclusion) : "Pour liquider les peuples, on commence par leur enlever leur mémoire. On détruit leurs livres, leur culture, leur histoire. Puis quelqu’un d’autre écrit d’autres livres, leur donne une autre culture, leur invente une autre histoire. Ensuite, le peuple commence lentement à oublier ce qu’il est, et ce qu’il était. Et le monde autour de lui l’oublie encore plus vite.

Milan Hübl, historien tchèque



20/09/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres