Débunkons le gauchisme

Débunkons le gauchisme

Hoax : Moins on est au contact de l'immigration, plus on vote FN d'après les bobos

//www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/05/10/presidentielle-le-vote-fn-est-il-concentre-dans-des-zones-avec-peu-d-immigres_5125715_4355770.html

 

//www.europe1.fr/politique/medecin-epicier-pharmacien-leur-presence-influe-sur-le-vote-fn-2726905

 

//www.lemonde.fr/les-decodeurs/breve/2014/05/26/immigration-et-vote-fn_4426256_4355770.html

 

//www.lesinrocks.com/2015/10/11/actualite/qui-vote-front-national-en-france-11780075/

 

//www.lesinrocks.com/2015/10/11/actualite/qui-vote-front-national-en-france-11780075/

 

Les bobos des centres-villes et villes-centres à l'abris de l’immigration tentent de nous faire croire que moins est au contact de l'immigration, plus on vote FN. Répondons à leur inversion accusatoire :

 

1) Déjà, Le Monde indique une corrélation légèrement négative entre le vote FN et l'immigration, sauf que la corrélation est positive dans ses tableaux  de chiffres : 

https://docs.google.com/spreadsheets/d/1ZHOS4orrQS9PAURSGytfioHHLJGi5b7csLUI019Tr0g/edit#gid=0

Positive de 0.02655 (c'est-à-dire de 26.55 %, c'est très différent du chiffre bidon de -17 % fourni par Le Monde).

 

Et quelques coms en réponses à l'article de Le Monde : 

 

Il suffit de parcourir la colonne des pourcentages de votes FN pour constater que des départements dont le vote est trés proche ont une proportion d'immigrés extrêmement variable. Pourtant ça ne prouve pas qu'il n'y ait aucune correlation (positive, negative voire plus complexe) entre vote et voisinage: le département n'est pas forcément le découpage du territoire adapté pour rendre compte d'une éventuelle corrélation...

 

Intéressant mais attention. Pour être le plus exacte, il conviendrait de rappeler la définition pour l'insee d'un immigré! Qui n'est pas la même que celle usité bien souvent dans le language commun.... Concernant le coeff de corrélation à proprement parlé, normalement on l'exprime élevé au carré. Plus le R² est elevé, plus la corrélation entre les variables est forte

 

2) Ne sont pas pris en compte par les gauchos la proportion de descendants d'immigrés dans les départements. 

 

3) Le Monde dans son article en rapport avec les présidentielles de 2017, nous sort cette carte : 

 

//www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/05/10/presidentielle-le-vote-fn-est-il-concentre-dans-des-zones-avec-peu-d-immigres_5125715_4355770.html

 

Certes, il y a plus de grandes villes avec un fort taux d’immigration et un faible taux de vote fn (verts) que de grandes villes avec un fort taux d'immigration et un fort taux de vote fn (jaunes), mais il y a quand même plus de grandes villes avec un fort taux fn et fort taux d'immigration (jaunes) que de grandes villes avec un fort taux fn et un faible taux d'immigration (marrons). 

 

4) Le vote FN est le plus élevé dans les milieux périurbains (mi-ruraux, mi-urbains) et non au sein des milieux purement ruraux où le vote PS immigrationniste est plus élevé que dans les milieux périurbains :

 

Intentions de vote en faveur des trois principaux candidats au premier tour de la présidentielle.

 //www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/02/28/dans-la-france-peri-urbaine-le-survote-pour-le-fn-exprime-une-colere-sourde_1649247_1471069.html

 

5) Au sein de l'IDF, plus on se rapproche du centre de Paris, moins le vote FN est grand, normal puisque les milieux proches du centre de Paris sont les plus urbanisés.

 

Généralement, que ça soit dans n'importe quelle région, le vote FN est le plus bas dans les milieux très urbanisés, or en effet les immigrés vivent dans les milieux urbains, sauf qu'il y a des milieux très urbanisés qui comptent presque aucun immigrés (centres-villes bourgeois et villes-centres bourgeois) et des milieux très urbanisés qui comptent une tonne d'immigrés (banlieues).

 

 

Dans les milieux urbanisés bourgeois, on vote peu FN car on est plein de fric et à l'abris de l’immigration massive ; dans les banlieues, on vote peu FN car il n'y a presque aucun blanc là-bas. Donc, le faible vote FN dans les milieux urbains ne s'explique sûrement pas parce que les gens y côtoient "l'enrichissement culturel" et la "chance" que représenteraient les immigrés pour la France d'après les gauchos.

 

De plus, quand on regarde les scores électoraux, on voit que globalement les banlieues votent d'avantage FN que les milieux urbains bourgeois.

 

Score du FN dans les milieux très riches et très bourgeois d'IDF à l'abris de l'immigration : Maisons-LafitteSceauxSaint-Nom-la-BretècheNeuillyXVIèmeVincennesSaint-MauriceMarnes-La-CoquetteGrosrouveReuil-MalmaisonSain-Germain-en-LayeSaint-CloudBoulogne-BillancourtMeudonVersaillesCergy...

 

Score du FN dans les banlieues d'IDF remplies d'immigrés : Corbeilles-EssonneLes MureauxDreux (Eure-et-Loire, juste à côté de l'IDF), Mantes La Joly, Saint-DenisVilliers le Bel, Gennevilliers, Aulney-sous-bois18e arrondissement, Drancy, Nanterre, MontreuilPierefittes-sur-Seine, Clichy-sous-Bois, Aubervilliers, Trappes, Evry...

 

Malgré le fait qu'il y a infiniment plus de blancs dans les milieux bourgeois, les milieux bourgeois votent en moyenne beaucoup moins FN que les banlieues, ces chiffres montrent donc que plus on est au contact de l'immigration, plus on est FN. Les gauchos mélangent les milieux urbains bourgeois bien blancs avec les milieux urbains remplis d'immigrés pour nous faire croire que moins on connait l'immigration, plus on vote FN. 

 

Enfin, je file ces cartes montrant que plus on subit l'immigration dans un département, plus on vote FN en moyenne :

 

Résultat de recherche d'images pour "vote fn 2017 second tour départements"

 

De plus, parmi les zones rurales: 

 

En fait j'avais vu les explications d'un sociologue très intéressantes (dans Le Petit Journal, ça vaut peut-être le coup de retrouver la vidéo). Le mec avait superposé deux cartes de la France : une qui représente le pourcentage de vote FN, et une qui représente le taux d'immigrés (ou population issues de l'immigration). Et le constat est assez édifiant mais la conclusion n'est pas si évidente. En fait, les zones géographiques qui sont susceptibles de voter FN sont des zones où il y a peu d'immigrés, mais aussi des zones proches d'endroits où il y en a. Ça s'explique par le fait que si les gens sont dans une zone trop isolées, ils ne verront pas l'utilité de voter FN car ils ne se sentent pas concernés. C'est le cas de la Bretagne par exemple, qui concentre beaucoup de zones rurales et très peu d'immigration et qui ne votent pas FN. En revanche, une zone rurale proche d'une zone à fort taux d'immigration (mais sans être dedans) va voter FN par peur car ils ont l'impression que le "danger" est proche. C'est le cas de villages près de Marseille par exemple.  

 

6) Parmi les individus se trouvant dans les milieux périurbains ainsi que ruraux, il y a plein de gens qui ont fuis les banlieues, qui travaillent en banlieues, qui traversent la banlieue durant le transport pour aller bosser, qui ont de la famille en banlieue et qui font leurs courses en banlieue. Les gens des milieux périurbains et ruraux connaissent la réalité de l'immigration massive.

 

7) Il y a plusieurs facteurs qui poussent à voter FN : la pauvreté et l'immigration massive. Donc, si un milieu rural vote FN, c'est à cause de la pauvreté et non parce que le milieu en question ne comporte pas beaucoup d'immigrés. Les scores faibles du FN dans plein de zones urbaines est lié : 1) au fait que les zones urbaines sont globalement plus riches que celles rurales ; 2) au fait que les bourgeois vivent dans les milieux urbains et non dans les milieux ruraux. Le bas niveau du FN en milieu urbain est donc lié aux richesses, ce n'est pas à cause d'autre chose.

 

8) Selon les enquêtes, plus on est pauvre, plus on vote FN et plus on est riche, moins on vote FN, or les riches ont les moyens de vivre à l'abris de l'immigration et ils ne vivent pas au contact de l'immigration (en effet, on ne voit pas beaucoup d'africains dans les quartiers dorés). Donc, non, cette affirmation "Moins est au contact de l'immigration, plus on vote FN" est bidon.

 

9) TF1, M6 et co défendent l'immigration, ils ne partagent pas 1/1000 ème de tous les faits et infos qui montrent la nature putride de l'immigration. Ces infos et faits sont dispos sur le net et non sur TF1 et co.

D'ailleurs les français pensent à prés de 70 % que les médias sont pro-immigration : 

//breizatao.com/2016/04/20/migrants-67-des-francais-estiment-que-mediats-et-gouvernement-cachent-la-verite/

 

 

Conclusion : Plus on est plein-de-fric et plus on est à l'abris de l'immigration, moins on vote FN, ce sont les deux facteurs de l'anti-FNisme.



23/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres