Débunkons le gauchisme

Débunkons le gauchisme

La France a bien les moyens de supporter le programme économique du FN

 

Source de l'article : http://m.leparisien.fr/politique/la-france-n-en-a-pas-les-moyens-29-06-2016-5923461.php

 

Les gaucho-collabos de la mondialisation néo-libérale des multinationales nous disent avec Le Parisien que le protectionisme est merdique car d'après eux, si jamais on met des droits de douane sur les produits étrangers européens... L'UE ripostera en mettant d'avantage de taxes sur nos exports.

Le problème, c'est que l'on importe de l'UE beaucoup plus que l'on exporte vers l'UE (http://lekiosque.finances.gouv.fr/fichiers/nationales/revue/Chiffre_PDF.pdf).

Donc, le commerce avec l'UE est défavorable pour notre pays.


Nous avons plus à gagner en relocalisant en France ce qu'on importe de l'UE, qu'en préservant nos exports vers l'UE, puisque nos imports sont plus nombreuses que nos exports. Avec la mondialisation, nous perdrons plus d’emplois via les délocalisations qu'avec le protectionisme qui diminuera un peu nos exports.

 

Enfin l'article sort un mensonge sur la dévaluation :

 

Sur la sortie de l'euro, justement, est-il crédible de dire qu'elle se ferait de façon concertée et sans dévaluation ?
Cette option est possible en théorie, mais elle nécessiterait d'être menée sur le très long terme. Cela se compterait en dizaines d'années, le temps que chaque pays prenne ses dispositions pour s'assurer contre les risques. Pendant ce temps, il faudrait garder les parités inchangées par rapport à l'ancienne monnaie unique, en ayant une politique monétaire stricte. Cela impliquerait que tous les Etats soient d'accord et soutiennent notre monnaie. A l'inverse, une sortie unilatérale conduirait probablement à une dévaluation, face à la monnaie allemande. Dans ce cas, cette création de monnaie constituerait un nouvel impôt sur les Français

 

La dévaluation ne constituera pas un nouvel impôt car :

 

1) Avoir des importations plus chers, permettra de rendre nos entreprises plus compétitives face à l'étranger et donc de réindustrialiser notre pays... Si notre pays se ré-industrialise, il y aura une plus grande offre d'emplois, donc de plus gros salaires, il y aura aussi moins de chômage, donc moins de dettes et ainsi moins de rigueur.

 

2) les multinationales dé-localisatrices qui vendent en France font des bénéfices tellement gigantesques qu'elles pourront ne pas augmenter leurs prix pour continuer à vendre en France en cas de dévaluation.



29/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres