Débunkons le gauchisme

Débunkons le gauchisme

L’administration pénitentière et le ministre de la justice infirment DBK : la majorité des prisonniers sont musulmans

Les "debunkers", dans un long article, ont tenté de nier que la majorité des prisonniers sont musulmans, en débunkant des chiffres, des sources et une étude, qui sont discutables : //www.debunkersdehoax.org/70-d-immigres-en-prison-ou-les-malheurs-des-fachos-avec-la-sociologie-et-les-statistiques

 

Mais cette démonstration négationniste s'écroule comme un château de cartes avec les chiffres indiscutables du ministère de la justice et des centres pénitenciers :

 

Les musulmans forment entre 40% et 60% de la population carcérale (1).
[...]
(1) En l'absence de statistiques légales, l'administration pénitentiaire s'appuie sur les inscriptions au ramadan.

 

//www.lexpress.fr/actualite/societe/radicalisation-rivalites-ethniques-violence-la-prison-une-zone-de-non-droit_1851865.html

 

La proportion de musulmans dans les prisons françaises reste un sujet très tabou. Cependant, Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la justice, vient de donner une information confirmant le chiffre de 60% de détenus musulmans, publié par le Figaro la semaine dernière.
Le nombre de détenus musulmans faisant le ramadan
Voici le dialogue entre Bourdin et Urvoas sur RMC :
BOURDIN : Combien de détenus qui font le Ramadan ?
URVOAS : Je crois que les chiffres c’est autour de 27,000, je crois, sur les 58,000 places, sur 68,000 détenus* (…) je ne vous garantis pas mais c’est de cet ordre là.

 

40% qui font le ramadan = 60% de musulmans

Ce chiffre est intéressant car en France, 7080% des musulmans observent le Ramadan.

Par conséquent, cela confirme l’information controversée du Figaro, qui annonçait une proportion de 60% de musulmans dans les prisons françaises.

Ce chiffre était proche des 60-70% de détenus musulmans, évoqué par le Washington Post et repris par Le Monde en 2008.

Il y a donc bien 60% de détenus musulmans, une proportion « fourchette basse ». S’ils sont vraiment 6% en France, cela signifie que les mahométans sont 10 fois plus représentés que les autres, en prison…

https://linsoumis.fr/index.php/2016/10/26/proportion-de-musulman-en-prison/

 

*27 000 personnes faisant le ramadan sur 68 000 = 40 %

 

Alors dans ce long article, DBK tente aussi de nous faire croire que si les immigrés sont d'avantage présents en prison que les autres, c'est à cause de la "discrimination" effectuée par les flics, ainsi qu'à cause des conditions socio-économiques des immigrés, mais c'est faux puisque :

 

1) les flics ne discriminent pas, ils visent d'avantage les noirs et arabes car ce sont ces derniers qui occupent et habitent les coins sensibles.

 

2)

 

 

Les milieux ruraux blancs sont les plus misérables de France, pourtant, ce ne sont pas dans ces milieux où il y a le plus de crimes et délits.

 

De plus, on voit sur les cartes, d'avantage de corrélation entre agressions physiques et immigration, qu'entre agressions physiques et pauvreté : 

 

Afficher l'image d'origine

Corrélation violences/immigration (corrélation très forte)

*ouvrez l'image dans un nouvel onglet pour l'agrandir

 

Corrélation violences/pauvreté (forte, mais moins que la corrélation violences/immigration)

*ouvrez l'image dans un nouvel onglet pour l'agrandir

 

l'IDF qui est la région comptant la proportion la plus grande d'immigrés, est aussi la région la plus violente, mais cette région est pourtant la plus riche de France et on voit au contraire dans le sud-ouest de la France et dans le Massif Central, plein de départements pauvres qui eux inversement, connaissent des faibles taux de violences, ces départements à fort taux de pauvreté subissent peu de violences, simplement car ils n'ont pas beaucoup d'immigrés, de surcroît, on voit disséminés et isolés plein de départements pauvres avec peu de violences dans les autres régions, par contre les départements avec un fort taux d'immigration ont quasiment tous, pour ne pas dire tous, un fort taux de violences. Il y  aussi les départements du Rhône-Alpes et d'Alsace comme exemples démontrant que la corrélation violences/pauvreté a des grosses limites, ceux-ci sont riches comme départements, mais ils ont beaucoup de violences, ainsi que beaucoup d'immigrés (ça va avec).

 

Et même si la délinquance et la criminalité étaient liées à la pauvreté... ça ne changerait rien au fait que les immigrés sont plus délinquants et criminels que la moyenne et donc qu'il faut arrêter d'en accueillir d’avantage, leur pauvreté accrue est une preuve qu'ils ne peuvent pas s'intégrer comme les autochtones à la société.

 

Bref, debunked !!!



21/11/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres