Débunkons le gauchisme

Débunkons le gauchisme

Le Bouseux Magazine nie le racisme anti-blanc, tout en déversant du racisme anti-blanc

ponctuation.png

 

Réponse à cette publication remplie de haine raciale vis à vis du blanc : https://www.facebook.com/LeBouseux2/photos/a.1465711600407961.1073741829.1463584623953992/1576322966013490/?type=3

 

Les gauchistes remplacent encore la lutte des classes par la lutte des races, ils racialisent le débat et ont une analyse raciale des rapports sociaux... des beaux racistes.

 

 

 

 

Billet du 27/03/16 : La connerie n'a pas de couleur.
Le racisme anti-blanc, c'est quand un membre de la caste dominante se sent oppressé par des minorités un peu trop visibles.

 

Bref le gaucho ose nous dire qu'un blanc est forcément un dominateur oppresseur, du racisme anti-blanc à l'état pur. La plupart du temps les victimes du racisme anti-blanc sont des petits blancs, des "white trash", bref des blancs des catégories populaires et classes défavorisées que le gaucho fait passer pour des grands bourgeois. J'attend que le Bouseux Magazine aille jusqu'au bout de sa logique foireuse et sorte que l’antisémitisme, c'est quand un membre de la classe dominante financière se sent oppressé...

 

 

 

 

Le Blanc n'a pas eu des ancêtres exploités ou massacrés à cause de la couleur de leur peau. *

 

T'es vraiment un raciste, tu dis des gros mensonges racistes, t'es dans le négationnisme raciste :

 

L'auteur estime à plus d'un million le nombre d'Européens asservis en Afrique du Nord entre 1530 et 1780. Vers 1675, les esclaves chrétiens formaient le quart de la population d'Alger. 

 

http://www.scienceshumaines.com/esclaves-chretiens-maitres-musulmans-l-esclavage-blanc-en-mediterranee-1500-1800_fr_14660.html

 

Dans son ouvrage Christian slaves, muslim masters : white slavery in the Mediterranean, the Barbary Coast, and Italy, 1500-1800, Robert C. Davis4 estime que, depuis le début du xvie au milieu du xviiie siècle, les seuls marchands d’esclaves de Tunis, d’Alger et de Tripoli ont réduit de 1 million à 1 250 000 chrétiens européens blancs en esclavage en Afrique du Nord (ces chiffres ne prennent pas en compte les Européens asservis par le Maroc et par les autres raiders et les esclavagistes de la côte méditerranéenne5). De plus, environ 700 Américains ont été esclaves dans cette région entre 1785 et 18156. L’analyse des statistiques douanières des xvie etxviie siècles montre qu’entre 1450 et 1700, l’importation supplémentaire d’esclaves de la mer Noire par Istanbul s’élèverait à environ 2,5 millions7. De 1500 à 1650, le nombre d’esclaves européens blancs dépasse largement celui des noirs africains envoyés comme esclaves vers les Amériques8. Travaillant dans les carrières, les mines ou comme rameurs pour les pirates barbaresques, la vie des esclaves blancs en Afrique n’était pas meilleure que les pires conditions des esclaves noirs en Amérique9.
La menace d’asservissement était très réelle pour quiconque vivant ou voyageant dans la Méditerranée et mérite plus d’attention de savants. Robert Davis écrit que « Nous avons perdu le sens de l’ampleur de la menace que l’esclavage pouvait représenter pour ceux qui vivaient autour de la Méditerranée et du péril sous lequel ils étaient… Noirs ou blancs, qu’ils souffrent en Amérique ou en Afrique du Nord, les esclaves étaient toujours esclaves10. » Les historiens Jacques Heers, Marcel Dorigny, Bernard Gainot et Ralph Austen évaluent à plus d’un million le nombre de chrétiens capturés en Méditerranée et sur ces côtés entre 1500 et 1800, période marquant l’apogée d’une pratique commencée dès l’arrivée de l’islam en Afrique du Nord et en Espagne au viiie siècle et qui ne prit fin que vers le milieu du xixe siècle11,12. Environ 90 % de ces esclaves étaient des hommes13. La perte, par l’Algérie de la Seconde guerre barbaresque contre les États-Unis en 1815, marquera les prémices du déclin de la traite à laquelle la conquête de la région par la France, en 1830, mettra un coup d’arrêt définitif jusqu’au xxe siècle.

 

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Traite_des_esclaves_de_Barbarie

 

 

 

 

Le Blanc n'a pas fait l'objet d'études scientifiques pour démontrer son infériorité naturelle.

 

Le blanc est dépeint comme un monstre mécréant, exploiteur, pilleur, cupide, riche, dominateur, colonisateur et esclavagiste... Le blanc est largement dépeint comme inférieur en valeur à un humain.

 

 

 

 

Le Blanc n'a pas été exposé dans des zoos humains.

 

Le blanc en Occident devient minoritaire comme des animaux dans un zoo, personne devient minoritaire chez lui hormis le blanc.

 

 

 

 

Le Blanc n'a pas intériorisé une honte pour sa couleur de peau ou ses cheveux.

 

C'est une blague ? Le blanc est bel et bien honteux. La culpabilisation, la repentance, l'anti-"racisme" et la haine de la patrie règnent en Occident.

 

 

 

 

Le Blanc n'a pas plus de difficultés à trouver un emploi ou un logement parce qu'il est Blanc.

 

Les noirs et arabes volent les hlm et les boulots dans plein de secteurs aux blancs. On voit presque seulement des noirs et arabes dans les HLM et le BTP.

EDIT : Débunkage de ce mythe qui tente de faire croire que les immigrés son discriminés à l'embauche ici : http://debunkonslegauchisme.blog4ever.xyz/discrimination

 

 

 

 


Mais le Blanc souffre. Il souffre de voir des minorités réagir à son racisme ordinaire. Il souffre de subir un centième de ce qu'il fait ou a fait subir aux autres, parce que pour lui ce n'est pas dans l'ordre naturel des choses.

 

Le gauchiste insinue encore que le blanc oppresse et domine l'autre, il véhicule des clichés racistes. Le petit blanc de banlieues et de campagne ne fait rien subir aux autres... Par contre dans les banlieues, les noirs et arabes tuent, violent, rackettent, cassent, volent, etc... ce que ne fait presque pas le petit blanc et c'est le petit blanc qui subit toutes ces agressions commises par les non-blancs. De plus, le petit blanc subit un génocide, une invasion et une colonisation, c'est le seul à subir toute cette merde, ce n'est pas le cas des noirs et arabes. Le racisme du petit-blanc n'est qu'une réaction à l’oppression exercée par les immigrés sur le petit blanc. Enfin, le petit blanc est le seul à être nié dans son identité et à ne pas avoir le droit de se plaindre et de se défendre.

 

 

 

 

Le Blanc, il en a marre qu'on veuille se souvenir à quel point sa couleur de peau est liée à des massacres,

 

Le gauchiste assimile une race à plein de massacres, c'est évidemment un raciste anti-blanc. Sinon, on ne va pas parler de tout le sang versé par les autres races.

 

 

 

 

il voudrait juste un passé glorieux, mais pour ça faut gratter une épaisse couche de sang séché.

 

Le gauchiste dénie le droit d'être fier de son passé au blanc, d'après lui le blanc doit vomir sur son histoire, d'après lui il faut vomir sur le passé du blanc. Le gauchiste est bien un raciste anti-blanc.

 

 

 

 

Alors, le Blanc dénonce le racisme dont il est victime, à cause de ces minorités qui font rien qu'à l'embêter.

 

Le gauchiste vis-tu dans le 93 ?

 

 

 

 

Il accuse les gros cons d'en face de devenir des gros cons autant que lui. Il n'en peut plus d'être traité de toubab par les négr**. Il profite de la bêtise des autres, parce que la connerie n'a pas de couleur.
Ainsi, le Blanc fait diversion, il dit à quel point il souffre lui aussi, et que c'est rien qu'la faute des minorités. Le Blanc se plaint, il crie, agite très fort les bras, se roule par terre et arrête de respirer pour obtenir ce qu'il veut : qu'on pense enfin à lui.

 

Donc faut penser qu'aux arabes et noirs d'après toi et pas une seule fois au blanc ? Tu es donc bien un raciste anti-blanc.

 



31/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres