Débunkons le gauchisme

Débunkons le gauchisme

La mondialisation néo-libérale ne favorise pas les pauvres et avantage les riches

Débunkage d'un article défendant la mondialisation néo-libérale : http://alpernalain.blogspot.fr/2016/10/on-comprend-pourquoi-m-le-pen-ne-parle.html?m=1

Le pire, c'est que cet article sur Fb est partagé par des gauchistes se prétendant anti-libéraux et anti-capitalistes : https://www.facebook.com/LeFnuneArnaquePourMousDuBulbe/posts/1335505219795012

 

 

La montée en puissance du Front national (FN) semble depuis quelques mois irrésistible et a de quoi inquiéter tous ceux qui croient en la démocratie.

 

Ce qui est vraiment menaçant pour la démocratie, c'est le Nouvel Ordre Mondial que tu soutiens : 

http://www.syti.net/Topics.html

 

 

Programme schizophrène
Pour atteindre ce but, il ne sert à rien de mettre en avant les innombrables incohérences du programme économique frontiste. Car ce programme est schizophrène : il promet à la fois la défense des PME, des artisans et des commerçants et la revalorisation massive du smic ; il prévoit en même temps des baisses d’impôt et une augmentation brutale des dépenses publiques. Mais cet angle d’attaque n’est pas le bon, car il reste trop général.
 
Le Fn propose d’augmenter le SMIC sans porter préjudice aux PME en baissant les charges salariales.
Le Fn propose de financer ses dépenses par les taxes douanières sur les importations, la préférence nationale qui diminuera les dépenses à destination des étrangers, l'arrêt des contributions versées à l'UE et en empruntant à la Banque Centrale à taux 0.
 
 
Concernant la sortie de l’euro, on peut défendre ce projet à condition d’en accepter ses conséquences. Cela implique de se poser, et de poser au FN, toute une série de questions. Le « nouveau franc » plongeant immédiatement de 20% à 30 % face aux autres monnaies dans le meilleur des cas, qui cela avantagera-t-il ? Réponse : cela fera le bonheur de quelques patrons grands exportateurs et celui du CAC 40, mais ruinera définitivement toutes les PME qui vivent en consommant des produits importés donc plus chers – notamment l’énergie –, et qui ne pourront plus investir à l’étranger.
 
C'est une blague, j’espère, d'oser dire que l'euro profite aux pme et désavantage les grandes entreprises ? L'euro profite aux multinationales délocalisatrices, une sortie de l'euro permettra via une monnaie plus faible, d'avoir la production sur le sol français favorisée par rapport aux importations et de décourager la production étrangère... ce qui sera avantageux pour les entreprises nationales dont font partie les pme bouffées par la concurrence des produits du tiers-monde et ce qui désavantagera les multinationales dé-localisatrices qui sont quasiment toutes des grandes entreprises.
 
Et quel intérêt pour la France, qu'une entreprise investisse à l'étranger, si c'est pour délocaliser la production ?
 
 
S’ajouteraient à cela : d’abord, une impossibilité absolue pour la France d’emprunter sur les marchés financiers pendant de nombreuses années ; ensuite, une explosion de la dette existante, qui devra être remboursée en euros avec des francs dévalués ; en outre, une mise en péril des banques françaises, qui empruntent en euros et qui ne pourront éviter la faillite qu’en répercutant l’envolée du coût de leur financement sur les PME et sur les citoyens, dont Marine Le Pen prétend défendre les intérêts ; enfin, une fuite des capitaux, qui ne fera qu’accentuer la baisse du franc.
 
1) La quasi-totalité de la dette est libellée en droit français.
2) L'euro interdit à l'Etat d'emprunter à taux 0, or 90 % de la dette est due aux intérêts :
 
Afficher l'image d'origine
 
 
La pédagogie, meilleure arme des démocrates
Passons au protectionnisme. La question à poser est double. D’une part, les exportations représentant 25 % du PIB, qu’adviendra-t-il des PME exportatrices qui se verront refuser l’accès aux marchés des pays que nous aurons « punis » en élevant nos droits de douane ? Réponse : elles déposeront leur bilan. D’autre part, quel impact sur le pouvoir d’achat des Français les plus modestes auront ces augmentations des droits de douane ? Réponse : une perte de revenu de plusieurs centaines d’euros par mois.
 
Réponse :
 

"Le banquier Macron et les gauchos collabos du système capitaliste nous disent que le protectionisme est merdique car d'après eux, si jamais on met des droits de douane sur les produits chinois... La Chine ripostera en mettant d'avantage de taxes sur nos exports vers elle.

 

Le problème, c'est que l'on importe de la Chine beaucoup plus que l'on exporte vers la Chine (47 milliards d'imports contre 22 milliards d'exports), ce qui fait que la France a un déficit commercial d'environ 25 milliards d'euros par an avec la Chine (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/chine/la-france-et-la-chine/http://www.20minutes.fr/politique/1144819-20130425-20130425-deficit-commercial-chine-acceptable-selon-francois-hollande).

 

Donc, le commerce avec la Chine est défavorable pour la France, il vaut mieux stopper le commerce avec ce pays.

Nous avons plus à gagner en relocalisant en France ce qu'on importe actuellement de Chine, qu'en préservant nos exports vers la Chine, puisque nos importations provenant de Chine sont comme déjà dit plus nombreuses que nos exportations vers la Chine. Avec la mondialisation, nous perdrons plus d’emplois via les délocalisations qu'avec le protectionisme qui diminuera un peu nos exports."

 
Et c'est pareil pour tous les pays étrangers et pas seulement pour la Chine car la France a un déficit commercial de 45 milliards d'euros chaque année avec tous les pays étrangers confondus : 
 
Enfin :
1) Les français les plus modestes achètent très peu de produits de seconde nécessité venant essentiellement de l'étranger, mais consomment l’écrasante majorité de leurs revenus dans de ce qui est issu généralement du sol français : électricité, eau, logement, nourriture, crédit, cantine scolaire, transport, etc...
2) Le Fn veut taxer uniquement les produits industriels importés, pas les matières premières importées.
3) L'importation provoque un chômage massif qui baisse les salaires et augmente la dette publique nous obligeant à augmenter les impôts et à baisser les dépenses... donc la mondialisation est bien plus dangereuse pour le pouvoir d'achat du petit-français que le protectionnisme.
4) Une très grande partie des économies que font les entreprises via la délocalisation ne servent pas à baisser les prix, mais vont dans les dividendes.
 
 
Reste, bien sûr, l’immigration et la préférence nationale. Outre le fait que toutes les évaluations économiques démontrent que l’immigration a un effet positif sur la croissance française, la question à poser est la suivante : qu’adviendra-t-il des PME qui produisent dans les secteurs les plus utilisateurs de main-d’œuvre immigrée, comme la restauration ou le BTP ? Réponse : elles mettront la clé sous la porte.

 

Réponse : 

 

Elle explique d’abord qu’en économie, la notion de « pénurie » de main d’oeuvre dans un secteur d’activité donné n’a pas de sens en période de chômage. C’est pourtant systématiquement ce facteur qui est mis en avant pour justifier le recours à l’immigration : le bâtiment peine à recruter tant de dizaines de milliers de travailleurs en France, il faut donc aller chercher la main d’oeuvre ailleurs, entend-on souvent.


« Du point de vue de la science économique, la notion de pénurie n’est pas évidente » nous dit ce rapport, ajoutant que le « fait que certains natifs rejettent certains types d’emplois peut simplement signifier que les travailleurs ont de meilleures opportunités que d’occuper ces emplois, et donc que les salaires correspondants devraient augmenter pour qu’ils soient pourvus » (page 45). 
 
Autrement dit, une pénurie de main d’oeuvre se forme lorsqu’un secteur n’offre pas les salaires jugés suffisants pour devenir attractif. Poursuivons le raisonnement, et alors on comprend qu’au lieu d’augmenter les salaires, le patronat a tout intérêt à créer une pénurie, qu’il comblera en allant chercher ailleurs une main d’oeuvre prête à accepter des salaires plus faibles.

 

http://www.marianne.net/Immigration-pourquoi-le-patronat-en-veut-toujours-plus_a192252.html

 

Et l'immigration n'a pas d'effet positif sur la croissance car : 

 

Le rapport du Conseil d’Analyse Economique recense également une série d’études françaises et étrangères qui ont tenté de chiffrer l’impact de l’immigration sur les salaires : « Atlonji et Card [deux économistes] trouvent qu’une hausse de la proportion d’immigrés d’un point de pourcentage réduit le salaire de 1,2% » (page 37)
 
« Hunt [une autre économiste] trouve qu’une hausse de la proportion de rapatriés d’un point de pourcentage a réduit le salaire d’environ 0,8% » (page 37).
 
Concernant les Etats-Unis, « Borjas [un économiste] conclut son étude en affirmant qu’entre 1980 et 2000, l’immigration aurait accueilli l’offre de travail d’environ 11%, ce qui aurait réduit le salaire des natifs d’environ 3,2%, et que cette réduction frappe la plupart des catégories d’expérience et d’éducation, mais de manière inégale » (page 38).

 

Si votre fameuse croissance passe par la baisse des salaires : non, merci !

 

 

De surcroît, plus les salaires augmentent, plus il y a d'emploi et de croissance, ça a toujours été ainsi (voire la courbe empirique de Phillips : https://fr.wikipedia.org/wiki/Courbe_de_Phillips). Vos études pondus par des économistes libéraux sont bidons.

 

Enfin, ce n'est pas la croissance du PIB le plus important, mais la croissance du PIB/habitant que diminue l'immigration. De plus, les études disant que l’immigration est positive partent de postulats faux :

 

1) que l’immigration permet de combler les besoins de main d'oeuvre, sauf que comme démontré plus haut, l'immigration comble les besoin de main d'oeuvre pas en temps de crise.

2) que l'immigration permet aux entreprises d'avoir une main d'oeuvre peu coûteuse permettant de stimuler la croissance... sauf que l'emploi est ptêt moins cher pour les entreprises grâce à l'immigration, mais des salaires plus faibles poussent les autochtones à rester au chômage et aussi des salaires plus faibles diminuent le pouvoir d'achat, donc la consommation... 

3) que l'immigration apporte de la consommation supplémentaire... sauf que ce n'est pas le cas dans une période de crise à fort chômage, les salaires des immigrés sont volés aux autochtones sans emploi qui pourraient en bénéficier sans immigration (en plus, une partie du salaire des immigrés part à l'étranger pour leur famille).

 
 
Bref, j'ai démontré que le programme du Fn favorisera les pauvres et désavantagera les riches. Et il fait fort cet "économiste" libéral, il insinue que la mondialisation néo-libérale profite aux pauvres et désavantage les riches... pourtant, c'est tout le contraire que l'on voit depuis des décennies, la population française depuis des décennies s'appauvrit et les inégalités depuis plusieurs décennies n'arrêtent pas de croître.
 
ps : Il confond "démocratie" et libéralisme.
 
 
 
Debunked !!!!


31/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres