Débunkons le gauchisme

Débunkons le gauchisme

Minimisation du racisme anti-blanc par l'INED et Buzzfeed

hoax ined.png

 

"Sciences Humaines" et "Libération" passé des mains du sioniste, franc-maçon et bankster Rothschild aux mains du riche capitaliste franco-israélien Drahi nient le racisme anti-blanc avec une étude ultra malhonnête de l'Ined que nous allons débunker. Cette étude est en plus partagée par les "débunkers de hoax-rumeurs d’extrême-droite" qui tiennent la page "Citoyens contre le FN" ainsi que par Buzzfeed.

 

Répondons donc aux articles de Libé, Buzzfeed et de Sciences Humaines qui partagent cette étude pour nier le racisme anti-blanc :

http://www.scienceshumaines.com/existe-t-il-un-racisme-antiblanc_fr_36015.html

http://www.liberation.fr/france/2016/01/08/le-racisme-anti-blanc-n-est-pas-une-experience-de-masse_1425131

 https://www.buzzfeed.com/mariekirschen/racisme-anti-blanc

 

 

Les blancs seraient des juifs au nez crochu dominateurs

 

Déjà l'ined ose dire «Le racisme des minoritaires à l’encontre des majoritaires peut blesser verbalement, voire être agressif physiquement, mais il ne fait pas système et ne produit pas d’inégalités sociales […]. Il s’agit d’un racisme de réaction face à des personnes qui, par leurs origines, leur apparence, leur couleur (réelles ou imaginaires) leur position sociale ou leurs comportements, peuvent incarner la classe ou la "race" des dominants et des racistes […]. Il n’est pas absurde de penser que leur indignation [celle des majoritaires non-paupérisés, ndlr] est d’autant plus forte que l’hostilité [à leur encontre, ndlr] vient de personnes considérées par eux comme étant "étrangères" ou "extérieures".»

 

Selon cette logique, il n'y a pas d'antisémitisme possible car les dominants sont les juifs et les racistes sont les juifs sionistes, le racisme anti-juif est simplement une réaction face à la domination juive et au suprémacisme juif.

 

L'ined véhicule du racisme en insinuant que les blancs constituent la race des racistes et des riches dominateurs. Ceux qui voient les blancs comme des riches dominateurs et racistes sont racistes puisqu'ils assimilent des tares (domination et racisme) à une race tel les antisémites qui voient les juifs comme la race qui dirige la terre. 

 

Le pire c'est que les blancs des milieux ruraux et périurbains sont bien plus pauvres que les noirs et arabes des banlieues qui eux reçoivent des aides de l'Etat.

 

Et le racisme anti-noir et anti-arabe est aussi un racisme de réaction face à la colonisation, l'invasion, le génocide, ainsi qu'aux crimes et délits. Les gauchistes trouvent des excuses au racisme anti-blanc mais pas au racisme anti-noir et anti-arabe.

 

Enfin, l'ined déclare que le racisme anti-blanc n'a aucune répercussion sur le plan social et ne fait pas système... ptdr seuls les blancs subissent la colonisation, l'invasion et le génocide. Et ce sont avant tout les blancs qui subissent les agressions physiques.

 

 

Les blancs subissent plus le racisme que les noirs et arabes

 

Les gauchistes nous disent que le racisme anti-blanc est mineur en sortant que seuls 15 % des blancs non-paupérisés ont subit le racisme contre 60 % des noirs, 26 % des gens en couple mixte et 33 % de ceux ayant deux parents nés en France mais ayant une apparence non-blanche ou une religion non-chrétienne...

 

Sauf qu'il ont oublié un détail : Les blancs non-paupérisés étant largement plus nombreux que les autres groupes cités, 15 % de blancs "non-paupérisés" ça fait un plus grand nombre de victimes du racisme que 60 % de noirs ou 33 % de personnes ayant deux parents nés en France mais ayant une apparence non-blanche ou une religion non-chrétienne.

 

Il y a plus de blancs victimes du racisme que de noirs, arabes, couples mixtes, musulmans... victimes du racisme. Faut calculer en effectifs, pas en proportions, c'est plus honnête.

 

Enfin, l'ined par malhonnêteté intellectuelle n'a pas évalué le % de blancs paupérisés ou en situation de précarité qui ont été victimes au moins une fois de racisme quel que soit l'endroit. l'ined a à la place calculé le % de blancs pauvres et précaires victimes du racisme au travail, ça donne un chiffre de 0 % (si l'ined pour ce groupe n’avait pas regardé qu'au niveau du lieu de travail, le chiffre serait plus élevé). Ce sont les blancs paupérisés et précaires qui font le plus face à l’immigration, c'est ce qui explique pourquoi l'ined a uniquement pour ce groupe regardé que le racisme subit au travail.

 

Ah, quand l'ined et Buzzfeed  affirment que les noirs et arabes contrairement aux blancs sont discriminés au travail, ils ont tout faux : http://debunkonslegauchisme.blog4ever.xyz/discrimination

 

 

L'ined prouve sans le vouloir que le racisme anti-blanc est celui le plus répandu

 

Libération publie dans ses colonnes le résultat d’une enquête faite par l’Institut national d’études démographiques (INED). Selon cet institut, 60 % des personnes originaires de l’Afrique subsaharienne ont été victimes de racisme (chiffre épouvantablement élevé) contre 15 % des « Blancs ».
Une première lecture superficielle pourrait faire croire que les « Blancs » sont quatre fois plus racistes que les autres Français. Mais la réalité est tout autre. Admettons que vivent sur le territoire de l’Hexagone 55 millions de « Français de souche » et 10 millions de Français d’origine « extra-européenne ». On ne peut guère être précis car toute statistique ethnique est prescrite.
Il y a donc 6 millions (= 60 % de 10 millions) d’immigrés qui ont été victimes de racisme. 8,25 millions de « Blancs » (= 15 % de 55 millions) ont connu la même mésaventure.
Mais il ne faut pas oublier que, dans un acte raciste, il y a deux personnes : la victime et celui qui la harcèle. Or, le nombre d’actes racistes rapporté au nombre de « Blancs » est de 11 % (= 6/55). Le même chiffre pour les immigrés donne 82,5 % (= 8.25/10) ! 7 fois plus ! On est en droit de conclure que le nombre de racistes est infiniment moins important chez les « Blancs » que chez les descendants d’immigrés !
Est-ce la vérité ?
On peut tout faire dire à des statistiques ! Les régimes totalitaires ont toujours eu l’art de les tordre dans tous les sens pour leur faire cracher le résultat escompté.
L’interprétation que je vous ai donnée est au moins aussi valable (et dans mon for intérieur, je pense qu’elle l’est bien plus) que celle deLibération.
Pour ce journal, le racisme anti-blanc est marginal et il n’y a pas lieu de s’attarder sur lui. L’étude prouve, au contraire, qu’il ne faut pas le négliger. Il a pris, ces dernières années, une ampleur insoupçonnable. Et je ne parle pas du racisme « anti-blanches ». Chez un certain nombre d’immigrés (sans doute pas la majorité, mais ils sont malheureusement trop nombreux), la femme occidentale est méprisée : trop facile, trop libre. C’est une forme de proie dont on tire du plaisir mais qu’on n’épouse pas ! Pour le mariage, on préfère se tourner vers des filles de son ethnie, « sérieuses qui ont su préserver leur virginité ». Les événements de Cologne ont illustré d’une manière tragique cette façon de voir !

 

Source : http://www.bvoltaire.fr/christiandemoliner/blancs-vraiment-plus-racistes-descendants-dimmigres,230866



15/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres