Débunkons le gauchisme

Débunkons le gauchisme

Oui, l'homoparentalité est dangereuse pour les gosses, n'en déplaise au Nouvel Obs

7541339950739.jpg

 

Une étude montre qu'une famille homoparentale cause 10 fois plus de violences sexuelles vis à vis des gosses qu'un couple hétéro-parental (//www.egaliteetreconciliation.fr/Homoparentalite-l-etude-statistique-censuree-en-France-16079.html), mais le Nouvel Obs du gay Pierre Bergé conjoint du pédo-sataniste Yves Saint Laurent (renseignez vous via google sur son livre "La Vilaine Lulu") riposte : //leplus.nouvelobs.com/contribution/751283-mariage-pour-tous-les-mirages-de-l-etude-anti-homoparentalite-de-mark-regnerus.html

 

 

 

 

l'étude du professeur Regnerus ne porte pas sur 3000 familles issues de l'homoparentalité, ce qui serait le seul outil apte à renseigner sur la question qui nous importe. La question qui était posée était celle-ci : "Est-ce que l'un de vos parents biologiques a eu, entre votre naissance et l'âge de vos 18 ans, une relation amoureuse avec quelqu'un de son propre sexe ?"

 

Peu importe, ça n’enlève pas le fait que ceux qui ont répondu oui ont connu d'avantage d'abus que ceux qui ont répondu non, or ceux ayant répondu oui, même si ils n'ont pas forcément été élevés par un couple homo, ils ont été élevés au moins par un parent homo. L’homosexualité n'est donc pas bonne pour l'enfant.

 

 

 

 

l'échantillonnage est trop peu représentatif (moins de 250 et non 3000)

 

Un échantillon de 250 personnes ne donne pas des marges d'erreur d'une vingtaine de %, donc quand son étude dit que les enfants d'un parent lgbt seraient en moyenne 10 fois plus victimes d’attouchements sexuels que les gosses élevés dans les familles « hétéro-parentales » (23 % contre 2 % de moyenne), il n'y a pas d'erreur possible sur le fait que des parents homos sont d'avantage pédophiles, peu importe les proportions exactes. De surcroît, l’échantillonnage fut beaucoup plus large concernant les enfants de parents hétéros, le résultat de 2 % est encore plus sûr. 

 

 

 

 

Cette étude ne dit rien sur l'expérience de grandir dans des foyers homoparentaux dans la période actuelle, et ce pour deux raisons : 1. Avoir un parent ayant eu une relation homosexuelle n'est pas synonyme d'avoir grandi dans un foyer homoparental. 2. Cette étude porte sur une génération aujourd'hui adulte, pour laquelle le fait homosexuel était peut-être moins bien accepté socialement qu'aujourd'hui.

 

1. Peu importe, un parent homo est plus dangereux que ça soit en couple avec un autre homo ou pas, donc vaut mieux éviter les familles homoparentales logiquement.

2. Le rejet de l'homosexualité explique le fait que les parents homos violent 10 fois plus ? Ça m'étonnerait.
Autre chose : un parent homo qui a eu au moins une relation avec une personne de même sexe que le sien, dans beaucoup de cas éduque son gosse avec un conjoint homo, donc l'étude concerne bien directement les couples homoparentaux.

 

Enfin d'autres études confirment l'étude de Regnerus :


- Selon une étude datant de 1988 : 86 % des pédo se déclaraient homos ou bis.
- Le Family Research Institute après avoir examiné 19 études et rapports a constaté qu'entre 25 % et 40 % des pédophiles sont homos.


source : //www.wnd.com/2002/04/13722/

 

ccl : les gays et bis sont ultra surreprésentés parmi les pédo.



19/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres