Débunkons le gauchisme

Débunkons le gauchisme

Programme du FN sur les institutions : Débunkage raté de Mediapart

 

Mediapart tente pathétiquement de faire croire que le FN veut installer une dictature fasciste (https://www.mediapart.fr/journal/france/230317/programme-du-fn-3-institutions-la-fin-des-contre-pouvoirs-democratiques). 

 

Article en vidéo

 

Alors le Front national, comme la gauche, veut-il moderniser la République, voire en changer ? Non, car les projets diffèrent radicalement. Au-delà de certaines propositions identiques, la réforme prônée par Marine Le Pen réactualise certains fondamentaux de l’extrême droite en l’inscrivant dans un cadre républicain. Il s’agit de fait de construire un État fort, « une verticale du pouvoir », comme l’a fait son ami politique Vladimir Poutine. Et pour cela trois armes sont utilisées.
D’abord une nouvelle constitution qui permettra d’inscrire dans le texte fondamental le principe de la « priorité nationale » et d’autoriser ainsi la mise en place des politiques discriminatoires en matière d’accès à l’emploi, au logement, à la santé, à l’éducation. Ce qui fonde et définit l’extrême droite – l’inégalité et la reconnaissance d’un ordre naturel hiérarchisé – serait ainsi inscrit au cœur même de la République.

 

Le titre de la déclaration de 1789 fait aussi une distinction de droits entre l'homme (étranger) et le citoyen (français) : "Déclaration des Droits de l'Homme ET DU Citoyen de 1789".

Il y a déjà dans notre pays des différences de droits entre citoyens français et étrangers... Il y a déjà de la "discrimination". 

Enfin, il n'y a aucune discrimination dans la préférence nationale qui favorise tous les citoyens français quelle que soit leur ethnie, sexe , religion...

 

La deuxième arme est l’extension « du champ d’application de l’article 11 de la Constitution ». Cet article autorise le président (la présidente) à recourir directement au référendum. Étant aujourd’hui limité dans son application (lire ici), son extension permettrait à une présidente FN de court-circuiter justement la démocratie représentative (le Parlement en premier lieu) pour entretenir un rapport direct au « peuple ». C’est la marque de fabrique de tous les régimes autoritaires.

 

Le référendum qui est une consultation directe du peuple, c’est la démocratie directe, Mediapart assimile la démocratie directe à la dictature... comme disait Orwell :

  • « La guerre, c'est la paix. »
  • « La liberté, c'est l’esclavage. »
  • « L'ignorance, c'est la force. »
Troisième arme, la limitation des contre-pouvoirs locaux : « Conserver trois niveaux d’administration (au lieu de six actuellement) : communes, départements et État. » La mesure peut sembler de bon sens, tant la dénonciation du « millefeuille administratif » semble faire consensus. Après les demi-réformes Sarkozy (le conseiller territorial) et Valls (la réduction du nombre de régions), Marine Le Pen réussirait là où les autres ont échoué…

 

Je rappelle que les régions sont une création de Pétain, la République ce fut toujours seulement les communes, les départements et l'Etat... Donc, la dictature et l'Etat autoritaire, c'est plutôt les régions. 

 

Bref, le programme frontiste n'a rien d'autoritaire et d'anti-démocratique.

 

DEBUNKED !!!!!!



06/05/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres