Débunkons le gauchisme

Débunkons le gauchisme

Répondre aux mensonges immigrationnistes : « Les immigrés ne coûtent rien ! » de La Horde

cout immigration.jpg

 

Réponse au troche-cul de propagande suivant : http://lahorde.samizdat.net/2016/01/06/repondre-aux-prejuges-4-ils-profitent-des-aides/

 

 

 

Pour que les étrangers « fraudent » et système social français, il faudrait déjà qu’ils puissent y accéder. Souvent, c’est un vrai marathon qui s’engage… Pour bénéficier du Revenu de Solidarité Active (RSA), un étranger doit avoir un titre de séjour et une carte de tra- vail depuis au moins cinq ans[1]. Pour toucher le minimum vieillesse, il doit être en France depuis au moins dix ans. Et cela se complique pour les étrangers en situation irrégulière… La majorité des sans-papiers qui travaillent ont des fiches de paie et sont assujettis à l’impôt, aux taxes et aux cotisations sociales, alors qu’ils ne bénéficient d’aucun des droits qui y sont rattachés. Ils n’ont pas l’assurance retraite, pas droit aux allocations chômage et ne peuvent pas prétendre au parc locatif social. Ceux qui finissent par obtenir leur régularisation ne bénéficient pas de ce qu’ils ont versé auparavant.
 
Réponse :
 
Les étrangers représentent 13 % des bénéficiaires du RSA en 2011 et 32 % des bénéficiaires de l’ASPA en 2012 (http://md0.libe.com/photo/557912-lib-rsa-beneficiaires-etrangers.jpg?modified_at=1381827444), alors que les étrangers en 2011 représentaient seulement 6 % de la population : “Au total, en 2011, les 3,9 millions d'étrangers qui résident en France représentent environ 6 % de la population.“  http://www.insee.fr/fr/mobile/etudes/document.asp?reg_id=0&ref_id=T15F037
 
 Les immigrés touchent le chômage : "17,2 % des immigrés [1] sont au chômage contre 9 % des Français nés en France, selon l’Insee(données 2013). Le taux atteint 21,2 % pour les actifs non ressortissants de l’Union européenne." http://www.inegalites.fr/spip.php?article86
 
Les immigrés sont surreprésentés dans les HLM : “Réalisée à partir du recensement de 2007, l’étude INSEE fait part de premiers constats. Il est d’abord question d’une surreprésentation de la population immigrée dans des logements appartenant au parc locatif HLM (habitation à loyer modéré). « 40 % des 75 300 immigrés de la région résident en HLM contre 12 % pour le reste de la population »“ http://www.fdesouche.com/218644-franche-comte-40-des-immigres-resident-en-hlm#
 
 
 
Si les immigrés sont plus présents dans les logements sociaux, c’est surtout à cause de leur situation économique. Le taux de chômage des immigrés nés hors de l’Union européenne est de 20% en 2011 ((Enquête Emploi en continu, INSEE, 2011.)) (la moyenne nationale est de 9%) et ils occupent plus souvent les professions à bas revenus: 3 immigrés sur 10 occupent un emploi non qualifié en 2007 ((L’activité des immigrés en 2007, INSEE, octobre 2008.)).
 
Osef que les immigrés soient plus présents dans les HLM à cause de leur situation sociale, ils restent surreprésentés dans les HLM, ils bouffent notre fric quand même.
 
 
 
L’idée que les migrants ont des flopées d’enfants pour vivre des allocations ne tient pas non plus la route. Chez les femmes nées en dehors de l’Union européenne, vivant en France, le taux de fécondité en 2008 était de 3,1. Pour la même période, ce taux était de 2,01 pour l’ensemble des femmes en France[2]. Cet écart n’est pas aussi significatif qu’on voudrait nous le faire croire.
 
C’est 50 % plus de gosses chez les immigrés en général (européens et extra-euro), c’est pas mal. Et l’écart est encore plus significatif entre français autochtones et immigrés exclusivement extra européens.
 
 
 
Les immigrés ne vident pas les caisses de l’État, comme on voudrait nous le faire croire. Au contraire, ils les remplissent. Ils participent à l’effort de solidarité nationale en versant plus de 60 milliards par an de cotisations sociales, d’impôts et de TVA. En comparaison, les allocations qu’ils touchent s’élèvent à 48 milliards, décomposées de la manière suivante: retraites (16,3milliards d’euros), prestations de santé (11,5 milliards), allocations familiales (6,7milliards), allocation chômage (5 milliards), éduca- tion (4,2 milliards), aide aux logements (2,5milliards) et RMI (1,7milliard). Soit un solde net de 12 milliards, qui bénéficie directement aux pouvoirs publics.
Ils sont aussi les principaux financiers du développement. En 2010, ils ont versé 325 milliards de dollars à leur pays d’origine : c’est deux fois et demi le montant global de l’Aide publique au développement pour cette même année.
 
Réponse : la quasi-totalité des études disent le contraire (http://www.dreuz.info/2015/03/17/et-si-lon-disait-aux-francais-combien-coute-limmigration/), même l'ocde ultra libéral pro immigration admet que l’immigration coûte (http://www.economiematin.fr/news-cout-immigration-france-ocde).
 
En plus, aucune étude prend en compte le coût indirect de l'immigration : chômage créé chez les autochtones ainsi que le futur coût des retraites de tous les immigrés plutôt jeunes actuellement en moyenne mais qui créeront plus tard un papy boom comme toute la jeunesse issue du baby boom des années 50/60 qui a provoqué ces derniers temps un papy boom.
 
De surcroît, l’étude des gaucho fut revue à la baisse : elle estime à 4 mds le coût de l'immigration à présent, en plus cette étude prend aucunement en compte dans son solde les dépenses faites par les collectivités locales pour l'immigration et cette étude fait croire que les impôts des immigrés payent seulement la santé, le rmi, les aides au logement, l’éducation, les retraites, les allocs familiales... lol ! Les impôts que payent les immigrés ne payent pas que ça, loin de là ! Normal que le solde est positif !
 
Sinon, voilà un lien plus détaillé montrant les failles de la seule étude indiquant que l'immigration rapporte : http://www.polemia.com/limmigration-coute-cher-a-la-france-quen-pensent-les-economistes-de-xavier-chojnicki-et-de-lionel-ragot/
 
Pour “l’aide au développement” : les pays riches via l'immigration vole les talents du tiers monde et empêche les peuples du tiers monde de se révolter en leur permettant de fuir la misère de leur continent. De plus l’immigration ne baisse aucunement la pauvreté dans le monde : https://www.youtube.com/watch?v=KDJbShXX_sQ 
Ensuite le fait que les immigrés donnent 325 milliards/an à leur familles, se fait au détriment de l’occident, ils expédient les richesses de l’occident ailleurs.
 
 
 
Les migrations constituent depuis toujours un fait historique naturel, complexe, certes, mais qui loin d’être une calamité pour les pays de résidence, constituent un apport économique, social et culturel inestimable.
 
Va dire ça aux amérindiens !


28/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres