Débunkons le gauchisme

Débunkons le gauchisme

Répondre aux mensonges immigrationnistes : “l’immigration est bénéfique pour l’emploi et l’économie” de La Horde

immigration chômage.jpg
 
Réponse à cet article rempli de propagande mensongère :
Dans certains secteurs d’activité, en France, il y a une pénurie chronique de main d’œuvre: le bâtiment, la restauration, le textile-habillement, les hôpitaux, le nettoyage, les aides à la personne, l’agriculture saisonnière manquent souvent de personnel. Beaucoup d’immigrés travaillent dans ces secteurs, souvent en situation illégale. Les employeurs profitent ainsi d’une main d’œuvre malléable, corvéable et que l’on peut sous-payer. Si le travail illégal est théoriquement interdit, les pouvoirs publics ferment pourtant les yeux sur les embauches de clandestins, devenus un maillon essentiel de l’activité économique en France.
Pour l’ONU, l’effet d’éviction pour les travailleurs non-immigrés n’est pas prouvé[1] car les conditions de travail dans ces secteurs en rebutent bon nombre. En refusant d’améliorer les salaires et les conditions de travail qui rendent ces métiers répulsifs pour tout autre salarié que des clandestins, les employeurs entretiennent le système d’exploitation. Seule une régularisation de tous les travailleurs sans papiers pourrait mettre fin à l’exploitation dont ils sont victimes.
 
On va expliquer aux gaucho : que les travailleurs immigrés légaux aussi font baisser les salaires, en effet plus il y a de demande d’emploi, plus le prix de l’offre d’emploi sera défavorable au demandeur, c’est la loi économique élémentaire de l’offre et de la demande.
 
Marx disait que les demandeurs d’emploi sont l’armée de réserve du capitalisme, ce n'est pas pour rien, les immigrés gonflent l’armée de réserve du capitalisme...
 
Plus il y a de gens se concurrençant pour un emploi, plus le patron sera en situation favorable et ainsi plus il proposera un salaire de merde. De plus, les immigrés légaux en général sont moins payés que les français.
 
Ensuite, contrairement à ce que disent les gauchos, il n’y aura pas d'avantage de manque de main d‘oeuvre dans certains secteurs sans immigration car avec aucune immigration, les patrons proposeront des plus gros salaires pour obtenir de la main d’oeuvre autochtone.
 
Enfin, sans immigration, les emplois actuellement occupés par les immigrés ne rebuteront pas les autochtones puisque les patrons afin de combler leurs besoins de main d’oeuvre, seront obligés d’augmenter les salaires. Donc, l’immigration contrairement à ce que dit l’onu créé du chômage chez les autochtones vu que les patrons les remplacent par des esclaves qui acceptent n’importe quel salaire.
 
 
 
Entre début 2008 et fin 2010, la France a perdu 430 000 emplois dont 70% dans l’industrie[2]. Ce sont les licenciements boursiers (licenciements alors que l’entreprise est en bonne santé) et les délocalisations (qui consistent pour une entreprise à transférer ses acti- vités dans un pays où le droit du travail est plus souple et la main d’œuvre moins chère) qui mettent les salariés français à la rue. Et non les immigrés. Sans eux, la crise serait certainement plus grave qu’elle ne l’est aujourd’hui.
 
C’est vrai que l’immigration n'est pas la seule cause du chômage mais c’est l’une des causes quand même.
 
 
 
Si l’on se place du point de vue du pays d’accueil, l’afflux de travailleurs étrangers est sans conteste un atout pour l’économie : ils consomment et augmentent la demande de biens et de services 
 
C’est faux, déjà car les consommateurs immigrés envoient une partie de leur fric à l'étranger pour leur famille (ça vide la France de ses richesses) et aussi parce que les immigrés n’augmentent pas la demande en volant le salaire des autochtones, le revenu des immigrés partant dans la consommation est volé aux français, ce n'est pas du revenu consommé en plus, mais volé. Ce que vous dites est vrai seulement dans une période de bas chômage et de forte croissance, quand il est impossible d’avoir d’avantage de salariés qui consomment au sein de la population autochtone, ce n'est pas le cas dans une période de crise.
 
Les mauvaises langues me diront que les chômeurs autochtones consomment aussi... mais à crédit et pas autant en moyenne que les salariés (et selon cette logique débile : on peut dire que les pertes d’emploi et le chômage sont bénéfiques parce que les chômeurs de toutes façons consomment et créent des emplois grâce à leurs allocs).
 
De plus, même si les immigrés apportaient de la consommation supplémentaire, ça n'aurait aucun effet bénéfique puisqu’avec l’immigration : il y a un plus grand nombre d’habitants, donc ça augmenterait le PIB national mais pas le PIB/hab (au contraire), de plus ce PIB national supplémentaire ne serait pas suffisant pour que le PIB/hab ne baisse pas et pour créer des emplois à destination des autochtones remplacés au travail par les immigrés.
 
Enfin : les immigrés sont largement plus touchés par le chômage que les autochtones (http://www.inegalites.fr/spip.php?article86)
Donc comment peut-on dire que l’immigration diminue le chômage ? 
 
 
 
ils sont parfois créateurs d’emplois et d’entreprises.
 
Dans la quasi-totalité des cas, ce n'est pas le cas
 
 
 
 
Enfin, d’un point de vue démographique, l’immigration contribue au rajeunissement de la France, dans un contexte d’Europe vieillissante…
 
Et le “rajeunissement de la pop”, c’est le “remplacement de pop”.
 
 
 
Les politiques françaises et européennes en matière d’immigration considèrent les migrants comme des marchandises, des pions à manipuler et à choisir en fonction des besoins du pays d’accueil. Ces politiques ne s’interrogent pas sur les raisons qui les ont amenés à quitter leur pays, ignorent et bafouent les droits fondamentaux de ces personnes.
 
Oui, les élites capitalistes considèrent les migrants comme des pions et marchandises à exploiter, et votre immigrationnisme permet aux élites d’exploiter et instrumentaliser les migrants pour leurs intérêts financiers.
 
 
 
Pour changer notre approche des migrations et rendre plus équitables les relations entre pays du Nord et pays du Sud sur cette question, il faut sortir de cette vision des migrations et enfin prendre en compte les besoins et les réalités sociales, économiques, environnementales… des pays d’origine.
 
A cause de l’immigration, les pays d’origine ont leurs talents volés par les pays riches et ne cherchent pas à se révolter.


28/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres