Débunkons le gauchisme

Débunkons le gauchisme

Suède : DBK justifie par le contexte social la criminalité des immigrés

DBK nie notamment avec l'excuse sociale la causalité immigration/criminalité, dans cet article : 

//www.debunkersdehoax.org/la-suede-nouvelle-terre-de-fantasmes-racistes-pour-la-fachosphere

 

"2)   Immigration et criminalité

 

Nous ne le répèterons jamais assez:

 

"Être un utopiste c'est vouloir que son imaginaire devienne une réalité ; être d'extrême droite c'est croire que son imaginaire est une réalité."

 

- Non,  ça c'est le gauchiste qui souhaite que son imaginaire devienne réalité, le gauchiste veut croire que le 93 et les banlieues sont le paradis sur terre.

 

 

"Une recherche honnête et respectable commence par formuler une hypothèse afin d'en déduire des conséquences observables futures (prédiction), mais également passées (rétrodiction), permettant d'en déterminer la validité. Hypothèse donc de la fachosphère: l'immigration est étroitement liée à l'augmentation de la criminalité. C'est un présupposé de l'extrême droite depuis le début de son existence. Et jusque là ces théories sont basés sur des présupposés éternels, une essentialisation et un organicisme politique."

 

- Non, ce n'est pas un présupposé, ni une hypothèse, mais du vécu réel de la populace (les "fachos")... vécu que tu n'as pas le bobo. Ce sont les classes populaires qui votent le plus fn, pas les bourgs déconnectés du réel comme toi.

 

 

"

Le paradigme de l'extrême droite est le suivant: l'étranger n'appartient pas au "corps politique/national/racial", il est donc une menace pour l'unicité de ce corps d'autant qu'il est lui même unique et paré de "qualités" essentielles. L'immigré cherche à imposer sa loi, ses coutumes, est un barbare, un violeur, sale et apporte des maladies...
Le souci c'est qu'avec un tel paradigme on ne peut aboutir qu'à une ignorance voulue des faits réels et on aboutis parfois à des énormités des membres de l'extrême droite, parfois des plus connus!

"

- Non,  les gens considèrent  que  l'étranger est une menace pas à partir de dogmes nationalistes, mais à partir de la réalité qu'ils perçoivent tous les jours, la réalité de la France d'en bas,  pas de la France d'en haut bobo. 

 

 

"Récemment un "débat" très controversé à eu lieu sur France Culture sous l'égide de Finkielkraut entre renaud camus, égérie de l'extrême droite et créateur du fumeux (et très raciste) concept de "grand remplacement"; à Hervé Le Bras, démographe et historien. Une fois les fantasmes sans preuves de camus exposés, Le Bras lui a opposé la rigueur de la science et des chiffres qui annihilent le pseudo raisonnement de camus. Peine perdue, voici ce qu'à répondu le très délirant camus face à ces évidences incontestables:

 

J’aurais tendance à élargir le débat si je puis dire, et à contester la notion de chiffre”. 
Je suis en accord très profond avec le philosophe Olivier Rey qui souligne l’incapacité du chiffre à rendre compte du monde”.
C’est la science elle-même que je remets en cause (…) la science a toujours été du côté du pouvoir”.

 

On croit rêver... Prémisse de base: la société est infectée, cassée, corrompue. Par les élites qui "complotent" bien sûr, pour garder le pouvoir et la science n'est plus qu'un élément inexact d'un rapport de pouvoir entre "bien" et "mal". Et pourtant c'est un grand classique de l'extrême droite, nazis et fascistes (Italiens et salazaristes) ayant eu tendance à créer une "science fasciste ou nazie" qui correspondait à leurs vues... La science est inutile puisque les faits sont connus... Et expliqués. Prisme unique qui répond à tout. 

 

Le tout sans le moindre début de commencement de faits ou de preuves. Ou  plutôt si. Les faits divers servent de preuves, c'est le principe de la "réinformation". Sauf que comme le disait Hervé Le Bras dans la fameuse interview ci dessus:

 

Ce n’est pas en vous promenant dans la rue que vous pouvez avoir l’idée de ce qui se passe dans 550 000 kilomètres carré et pour 65 millions d’habitants. Vous n’avez aucun moyen de le savoir, tous les biais sont là, c’est l’histoire de l’homme qui arrive en Angleterre qui voit une Anglaise rousse et qui dit à sa femme au téléphone toutes les Anglaises sont rousses. Les statistiques sont très utiles quand on veut avoir l’idée de la situation d’un grand pays […]”

 

CQFD 

 

Donc nous qui sommes "raisonnables" et avons un paradigme non basé sur l'impression, le ressenti et la conviction paranoïaque voyons ce que disent les statistiques.

 

Les études le prouvent, immigration et criminalité ne sont pas liées, hormis les études de tribalat, très contestées... Un temps, on a incriminé Lagrange, mais une lecture un peu plus fine est nécessaire, ce que n'a pas fait l'extrême droite en versant dans la récupération."

 

- Si, c'est bien lié, vous essayez de faire croire que les immigrés sont criminels qu'à cause de leur pauvreté et de la discrimination qu'ils subissent, et pas à cause du fait qu'ils sont immigrés, sauf que :

 


 

Les petit-blancs des milieux ruraux sont les plus délaissés et pauvres, ils ne sont pourtant pas très criminels.

 

ps :  

 

"Donc nous qui sommes "raisonnables" et avons un paradigme non basé sur l'impression, le ressenti et la conviction paranoïaque voyons ce que disent les statistiques."

traduction : nos chiffres staliniens sont plus vrais que ce que vos yeux perçoivent les gueux du bas peuple, la réalité que vous percevez quotidiennement avec vos 5 sens est du fantasme, seules nos études bidons de bureaucrates au service de l'idéologie dominante sont vraies. 2 + 2 = 5, c'est notre règle statistique.

 

Aussi le gaucho pour appuyer sa science infuse stalinienne cite cet exemple "Ce n’est pas en vous promenant dans la rue que vous pouvez avoir l’idée de ce qui se passe dans 550 000 kilomètres carré et pour 65 millions d’habitants. Vous n’avez aucun moyen de le savoir, tous les biais sont là, c’est l’histoire de l’homme qui arrive en Angleterre qui voit une Anglaise rousse et qui dit à sa femme au téléphone toutes les Anglaises sont rousses. Les statistiques sont très utiles quand on veut avoir l’idée de la situation d’un grand pays […]"... je lui répondrai que son exemple est mal-choisi parce que les français sont plusieurs à voir au moins un extra-européen, et ils n'en voient pas qu'un seul, ils en voient des tonnes. 

 

 

"Quid donc de la Suède?

 

Notre extrême droite, elle, sait. Pas besoin d'études, des statistiques, de corrélation, de causalité. Nulle en statistiques qui dérangent ses analyses. Et de toutes façons, pour les fascistoïdes, SI les statistiques ne montrent pas ce qu'ils prétendent, c'est qu'il y a un COMPLOT (Dixit: "occultée par le pouvoir"). 

 

 réinformation tv.jpg

 

 Et d'y aller lourdement sur l'exemple, le fait divers qui sert de preuve aux fachos:

 

Peter Springare a choisi tout simplement de donner la liste des affaires traitées par la police sur les cinq jours, de lundi à vendredi, précédant la mise en ligne de son message.
 
« Allons-y ; voilà ce que j’ai eu à traiter de lundi à vendredi cette semaine : viol, viol, vol, agression aggravée, agression en vue de viol et viol, extorsion, chantage, agression, violences contre la police, menaces contre la police, crime lié aux stupéfiants, affaire de stupéfiants, crime, infraction grave, tentative d’assassinat, de nouveau un viol, encore une extorsion et des mauvais traitements » : pour Springare, c’est le signe d’une société au bord de l’implosion.
 
Il n’hésite pas à écrire que les suspects sont presque tous des migrants : « Ali Mohammed, Mahmod, Mohammed, Mohammed Ali, encore, encore, et encore, Christophe… Mohammed, Mahmod Ali, encore et encore ».

 

Et d'où viennent les sources? Des USA. Nous comprendrons un peu plus pourquoi un peu plus loin. Voici la source de cet article puant de "réinformation":

 

new american.jpg

 

 Et ici nous commençons un peu à dévoiler notre partie cinquième partie. L'extrême droite utilise des témoignages de "simples citoyens" mais aussi "d'experts". Ici il s'agit selon l'article d'un simple citoyen un certain "Peter Springare", un policier honorable, juste et qui dérange en disant la vérité. Sauf que le magazine de "réinformation" ne dit pas tout. Ce "Springare" est connu. C'est un chroniqueur dans un média participatif très proche de l'extrême droite...  Et plus exactement proche des "Sverigedemokraterna, SD" ou "démocrates de Suède"...

Autant dire que notre citoyen n'est pas "blanc bleu" (comprenne qui pourra) et son témoignage est certainement non neutre et pas anodin. En tout cas susceptible de partialité, voire d'un éhonté mensonge!"

 

- Sauf que les simples citoyens sont souvent proches de "l'extrême-droite", c'est le peuple ordinaire qui vote extrême-droite, pas l'oligarque bobo. Sinon quand vos "experts" et "journalistes" sont liés aux milieux financiers et aux cénacles mondialistes (ce qui est toujours le cas), on ne vous entend pas pointer leurs liens.

 

 

"Donc quels sont les chiffres de la criminalité en Suède, peut on les relier avec l'immigration?

 

La criminalité a-t-elle augmenté depuis l'arrivée de nombreux réfugiés?
La Suède a enregistré en 2015 un nombre records de délits et crimes déclarés par habitant, selon le Conseil suédois de prévention de la délinquance qui fait autorité. Ce chiffre est sensiblement le même qu'en 2009. Si les crimes et délits ont augmenté de 4% entre 2014 et 2015, les atteintes aux personnes ont reculé de 0,4%, tandis que les atteintes aux biens progressaient de 7%. Les agressions sexuelles ont fortement diminué dans l'intervalle (-11%). 
Les statistiques détaillées pour 2016 ne seront publiées que fin mars. Les données préliminaires font ressortir une hausse des atteintes aux personnes (+7%), dont une forte augmentation des viols ( 13%) et une baisse des atteintes aux biens (-5%). Les criminologues soulignent que des changements de méthode statistique ou de qualification pénale peuvent expliquer les variations annuelles. À la baisse comme à la hausse, les comparaisons sont donc hasardeuses.
La Suède reste l'un des pays les moins criminogènes au monde avec un taux d'homicides de 1,1 pour 100.000 habitants en 2015, soit 4,5 fois moindre qu'aux États-Unis (4,9 selon le FBI).

 

 Et selon le même article:

 

La criminalité est-elle plus élevée chez les étrangers en général?
Oui. La police suédoise n'établit pas de statistiques ethniques mais le Conseil suédois de prévention de la délinquance a réalisé deux études en 1996 et 2005 montrant que les immigrés sont en moyenne deux fois plus représentés dans les statistiques de la délinquance que les personnes nées de deux parents nés en Suède....

 

MAIS (toujours le même article):

 

Les mêmes études montrent qu'à conditions sociales comparables, le risque d'avoir affaire à la justice est quasi équivalent.
Et les demandeurs d'asile sont aussi victimes de la criminalité: l'an dernier, 92 centres d'hébergement ont été la cible d'incendies volontaires. Et en octobre 2015, un jeune néo-nazi a assassiné au sabre trois personnes dans un lycée du sud-ouest accueillant des élèves issus de l'immigration.

 

Donc OUI les immigrés sont surreprésentés dans les statistiques de la criminalité (corrélation) , MAIS à niveau social équivalent, la criminalité est la même que chez les Suédois installés depuis plusieurs générations (causalité) !!!

 

C'est un fait que nous avons déjà souligné sur notre site sur un sujet très semblable: la surreprésentation supposée des immigrés dans les prisons françaises. Et déjà tout y était: présupposés, analyse de gribouille, confusion entre causalité et corrélation, statistiques truquées et faits divers avancés comme preuves définitives...

"

 

- Non, c'est faux, les milieux ruraux (milieux pauvres ET blancs),  sont beaucoup moins criminogènes que les milieux urbains "défavorisés" ("pauvres" ET allogènes).

Et à propos la surreprésentation des immigrés dans les prisons, dbk renvoie vers un article debunked :

//debunkonslegauchisme.blog4ever.xyz/ladministration-penitentiere-et-le-ministre-de-la-justice-infirment-dbk-plus-de-50-des-prisonniers-sont-musulmans

 

 

"D'autres sources confirment:

 

- La criminalité a-t-elle augmenté depuis l'arrivée de nombreux réfugiés?

Selon les statistiques officielles, l'année où le nombre des atteintes aux personnes par habitant a été le plus élevé a été 2011, donc avant la récente vague d'immigration.

La police suédoise n'établit pas de statistiques ethniques. Néanmoins, elle a attribué en 2016 un code aux délits impliquant des immigrés très récents. D'après un policier cité par le quotidien Dagens Nyheter début 2016, ce code s'appliquait à 1% des enquêtes, soit grosso modo la part de ces immigrés dans la population.

En janvier 2016, le meurtre d'une travailleuse sociale par un réfugié éthiopien a choqué le pays. Les demandeurs d'asile sont aussi victimes de la criminalité: l'an dernier, 92 centres d'hébergement ont été la cible d'incendies volontaires.

 

[...]

 

Et de nouveau de conclure:

 

La criminalité est-elle plus élevée chez les étrangers en général?

Oui. Le Conseil suédois de prévention de la délinquance (BRÅ) a réalisé des études montrant que les immigrés sont en moyenne deux fois plus représentés dans les statistiques de la délinquance que les personnes nées de deux parents nés en Suède.

Mais les mêmes études montrent qu'à conditions sociales comparables, le risque d'avoir à faire à la justice est quasi équivalent. En Suède, le chômage des personnes nées à l'étranger est quatre fois supérieur à celui des personnes nées en Suède.

//www.ladepeche.fr/article/2017/02/20/2520779-terrorisme-criminalite-et-immigration-en-suede-trump-dit-il-vrai.html

 

A lire pour en savoir plus sur le sujet:

 

//www.snopes.com/crime-sweden-part-ii-refugee-men-overrepresented-swedish-crime/"

 

1) Sortir pour nier la causalité criminalité/immigration les chiffres sur les infractions en Suède durant l'année 2011, soit plusieurs années avant l'arrivée des "réfugiés", faut faire fort... car l'écrasante majorité des extra-euros en Suède ne sont pas issus d'une immigration de réfugiés. Le pic de criminalité en 2011 est certainement lié à l'immigration extra-euro économique, étudiante et familiale qui a commencé à submerger la Suède bien avant les "réfugiés".

 

2) Les gauchos manipulateurs : non, la  criminalité n'est pas la  même  à conditions sociales égales, les  milieux ruraux blancs à fort taux de chômage n'enregistrent pas de forts taux de criminalité comme les  banlieues colorées... même en ne comparant pas l'ensemble des blancs (aisés compris) aux immigrés, on enregistre plus de criminalité chez les immigrés. Et je ne vois nul part dans les  2 liens de sc des chiffres montrant que la criminalité est égale entre classe populaire suédoise et classe populaire allogène, je vois juste des excuses chiffrées données aux immigrés ("ouin, ouin, regardez le chômage est aussi corrélé à la criminalité, c'est donc le chômage que subissent les immigrés qui les pousse à être des criminels, c'est le contexte social"... de plus, vous comparez entre quartiers bourgs de Malmö et quartiers allogènes de Malmö, pas entre villages/petites villes rurales/périurbaines et villes plus grandes cosmopolites, car si vous le faisiez, vous vous rendrez compte du manque de causalité entre criminalité et chômage). 

 

ps : pour les gauchos, la corrélation entre immigration et criminalité n'a pas de causalité, selon eux la corrélation et la causalité ne sont pas identiques, mais ils disent à côté sans aucune preuve que la criminalité des immigrés est liée au chômage, sur une simple  corrélation statistique immigration/criminalité... quand ça les arrange, causalité et corrélation ont un lien automatique.

 

 

Enfin, je voudrais aussi préciser un point important, même si c'est la situation sociale des immigrés qui provoque leur surdélinquance et surcriminalité, ça veut dire que l'on importe plein  de miséreux et pauvres à gérer, que l'immigration consiste à devoir prendre en charge et supporter plein de pauvreté et de misère ainsi que leurs conséquences (criminalité, délinquance...)... bref ce n'est aucunement une "chance pour la France" ou pour tout autre pays, ça donne une raison de plus pour refuser l'immigration. 

De plus  :  "Et même si la délinquance et la criminalité étaient liées à la pauvreté... ça ne changerait rien au fait que les immigrés sont plus délinquants et criminels que la moyenne et donc qu'il faut arrêter d'en accueillir d’avantage, leur pauvreté accrue est une preuve qu'ils ne peuvent pas s'intégrer comme les autochtones à la société."

 

 

DEBUNKED !!!

 

Voir cet autre article où DBK a sa négation de la causalité viols/immigration debunked : 

//debunkonslegauchisme.blog4ever.xyz/suede-dbk-prouve-que-l-immigration-est-liee-aux-viols-1



07/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres