Débunkons le gauchisme

Débunkons le gauchisme

Hoax : "Le vote Trump est un vote de riche blanc"

Afficher l'image d'origine

 

1. Vote populaire

 

Les gauchistes nient le fait que la victoire de Trump est issu de la colère du peuple, voilà leurs arguments pour le nier :

 

L’autre lecture contestable du FN consiste donc à analyser cette victoire comme celle «du peuple contre les élites», comme le fait Nicolas Bay. Si le 45e président des États-Unis a convaincu le «peuple», on ignore de quel peuple il s’agit. Mais en tout cas, il n’a pas séduit les plus pauvres. Les sondages de sortie des urnes divisent les Américains en six catégories de revenus. Et les deux catégories les plus basses sont justement celles qui ont voté pour la démocrate. Ceux qui gagnent moins de 30 000 dollars par an ont voté à 41% pour Trump et à 53% pour Clinton, et ceux qui ont un revenu annuel situé entre 30 et 50 000 dollars ont voté à 42% pour Trump et 51% pour Clinton. La tendance s’inverse à partir de la troisième catégorie, celle où les personnes ont des revenus qui se situent entre 50 000 et 100 000 dollars annuels. Dans les deux catégories suivantes, les deux candidats sont à peu près à égalité, avec toujours un point de plus en faveur de Trump. Si les plus pauvres ont voté pour la candidate démocrate, les plus riches ont voté Trump. Les Américains qui gagnent plus de 250 000 dollars par an ont voté à 46% pour la démocrate contre 48% pour Trump.

 

http://www.liberation.fr/desintox/2016/11/10/comment-le-fn-recupere-et-truque-le-vote-trump_1527575

 

Les gauchos pour nous faire croire que l’élection de Trump a été la victoire des riches et non du peuple contre l'oligarchie, nous montre qu'en moyenne les riches ont légèrement voté plus Trump que Clinton et qu'en moyenne les pauvres ont légèrement voté plus Clinton que Trump...  C'est vrai, mais la différence est très légère ! Et de surcroît, si on compare la sociologie du vote de 2016 à celui des présidentielles de 2012, on se rend compte que la gauche a complètement chuté dans le vote populaire et que la droite a monté en puissance chez les populos  : 

 

les blancs ont voté Romney les femmes Obama

http://www.lefigaro.fr/elections-americaines/2012/11/07/01040-20121107ARTFIG00573-les-blancs-ont-vote-romney-les-femmes-obama.php

 

Evolution des du vote républicain et démocrate chez les pauvres

 

On s'aperçoit avec ces deux graphiques que le parti républicain est passé chez les pauvres gagnant moins de 30 000 dollars/an de 35 % des voix en 2012 avec Mitt Romney à 41 % des voix avec Trump en 2016 (+6 pts de %), alors que le parti démocrate est passé chez ceux gagnant moins de 30 000 dollars/an de 63 % des voix avec Obama en 2012 à 53 % des voix avec Clinton en 2016 (- 10 pts de %).

 

Donc, chez les plus pauvres, le parti démocrate avec Clinton a perdu 10 pts, alors que le parti républicain avec Trump a gagné 6 pts... Ce changement de score est beaucoup plus fort chez les plus pauvres que dans la population américaine en général (le parti républicain a eu 47.5 % des voix en 2016 contre 47.2 % en 2012, soit une augmentation de 0.3 pts de % et le parti démocrate a perdu 3.3 pts de % des voix en étant passé de  51.07 % des voix en 2012 à 47.67 % en 2016).

 

Concernant les revenus annuels entre 30 000 et 50 000 dollars, le parti républicain a gagné 4 pts dans cette tranche en y ayant récolté en 2016 42 % des voix contre 38 % en 2012, alors que le parti démocrate a perdu 9 pts dans cette tranche en y ayant pris en 2016 51 % des voix contre 60 % en 2012. 

 

Evolution des du vote républicain et démocrate chez les classes moyennes et moyennes-supérieures

 

Concernant les revenus annuels entre 50 000 et 100 000 dollars, le parti républicain a gagné 7 pts dans cette tranche en ayant pris en 2016 50 % des voix de cette catégorie contre 43 % en 2012, alors que le parti démocrate a perdu 6 pts dans cette tranche en y ayant récolté en 2016 46 % des voix contre 52 % en 2012.

 

Evolution du vote républicain et démocrate chez les classes riches

 

Par contre, chez les riches, le parti républicain perd des points et le parti démocrate grappille des points.

 

On s'aperçoit que le parti républicain est passé chez les riches gagnant au moins 100 000 dollars/an de 54 % des voix en 2012 avec Mitt Romney à environ 48 % des voix avec Trump en 2016 (environ - 6 pts de %), alors que le parti démocrate est passé chez ceux gagnant plus de 100 000 dollars/an de 44 % des voix avec Obama en 2012 à entre 46 et 48 % des voix avec Clinton en 2016 (entre +2 et +4 pts de %).

 

Conclusion

 

Clinton a peut-être un vote un peu plus populaire que Trump, sauf que par rapport à toutes les précédentes élections, l’écart de revenu moyen entre l'électorat du parti républicain et celui du parti démocrate ne fut jamais aussi faible, donc ce sont bien les pauvres qui ont fait gagner Trump. Le parti républicain qui n’a quasiment pas bougé en % des votes sur la population en général a explosé chez les pauvres par rapport à 2012 alors que le vote démocrate s’est effondré parmi les pauvres par rapport à 2012. Trump a su rallier au parti républicain un nouveau électorat populaire différent de celui républicain traditionnel qui a voté aussi pour Trump en grande partie. Et le parti républicain a gagné des voix dans toutes les classes sociales, sauf chez les plus riches où il en a perdu, à contrario du parti démocrate ayant perdu des voix dans toutes les classes sociales sauf chez les plus riches où il en a gagné. 

 

De plus, il ne faut pas oublier que les Etats blancs ouvriers, désindustrialisés et traditionnellement démocrates du Midwest ont penchés en faveur de Trump : http://www.slate.fr/story/128228/etats-midwest-trump-classe-ouvriere http://www.lefigaro.fr/elections-americaines/2016/11/09/01040-20161109ARTFIG00252-election-de-trump-la-conquete-du-midwest-blanc-et-ouvrier-a-commence-par-l-iowa.php http://www.lefigaro.fr/elections-americaines/2016/11/09/01040-20161109ARTFIG00250-trump-fait-carton-plein-dans-la-rust-belt-epicentre-de-la-colere-blanche.php

 

Enfin, si Trump a en moyenne un électorat très légèrement plus riche, c'est lié aussi au vote communautaire, au sexe et à l'âge : les minorités en moyenne plus pauvres que les blancs ont largement voté Clinton et les blancs en moyenne plus riches ont voté Trump, mais parmi seulement les blancs, Trump a un électorat plus populaire que Clinton (le vote du midwest et du Rust Belt en faveur de Trump le prouve) ; les femmes plus pauvres en moyenne que les hommes ont aussi d'avantage voté Clinton que Trump, mais les hommes pauvres ont d'avantage voté Trump que Clinton ; les vieux votent plus Trump que Clinton, ça explique aussi le fait que les électeurs républicains sont un peu plus riches que ceux démocrates, les vieux votant Trump ont évolué socialement contrairement aux jeunes ayant voté le parti démocrate (moins qu'en 2012), mais si on compare dans la même catégorie d'âge, Trump doit avoir plus d’électeurs pauvres que Clinton. D'ailleurs le fait que les électeurs de Trump soient moins diplômés et plus ruraux montrent que les vieux votant Trump sont à la base plus pauvres que les électeurs de Clinton, que les vieux pro-Trump sont plus pauvres que les vieux pro-Clinton, que les jeunes pro-Trump sont d'avantage pauvres que les jeunes pro-Clinton et que les hommes pro-Trump sont moins aisés que les hommes pro-Clinton. Faut comparer dans la même catégorie pour voir quel candidat attire le plus les pauvres.

 

ps : "Selon le site Politifact, les banques et autres grandes sociétés financières ont pour l’heure apporté 64,3 millions de dollars à la campagne et aux Super PACs de Hillary Clinton, contre moins de 2 millions à celle de Donald Trump."

https://www.les-crises.fr/ce-que-dit-hillary-clinton-a-wall-street-quand-personne-necoute-par-timothee-vilars/

 

"les revenus montrent également un vote moins tranché qu’on peut l’entendre ou le lire : les plus modestes (moins de 30 000 dollars par an) ont voté démocrate (53 % contre 41 %), et les plus riches (plus de 250 000 dollars annuels), républicain (48 % contre 46 %). Mais c’est finalement la « classe moyenne » (de 30 000 à 49 999 dollars par an) qui vote le plus Trump (50 % contre 46 %)." (toutes les études ne disent pas la même chose)

http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2016/11/10/portrait-robot-de-l-electeur-de-trump_5028566_829254.html

 

 

2. Vote des minorités

 

Contrairement à ce que veut nous faire croire Libé et tous les médias, le vote Trump ne fut pas un vote racial et communautaire car :

 

"Ainsi, 8% des noirs et 29% des hispaniques ont voté Trump, soit à chaque fois 2% de plus que pour Romney en 2012. De même que pas moins de 31% des électeurs naturalisés américains. Dans le même temps, Hillary Clinton n'a convaincu "que" 88% des noirs et 65% des hispaniques, contre 93% et 71% pour Obama en 2012 : une contre-performance. Ajoutez-y le petit score de Clinton réalisé chez les jeunes (55% des 18-29 ans ont voté pour elle, contre 60% pour Obama en 2012), comparé au bon score de Trump chez les 45 ans et plus (53%), et vous disposez des premiers ressorts du résultat final."

http://www.marianne.net/non-electorat-trump-n-est-pas-caricature-qu-on-fait-100247738.html

 

Sans compter que l’abstention chez les minorités a bien augmenté.

 

 

 

Debunked !!!

 

 

PS : le revenu ne veut pas dire grand chose : "Les dernières cartouches du vieux monde cherchant à maîtriser la sphère sociale et politique sont donc un peu pathétiques. Les sondages électifs essayent par exemple de démontrer que ce seraient les « classes moyennes plutôt aisées » qui auraient voté pour Trump. C’est absolument faux, non pas du point de vue factuel de la sociologie électorale, mais du point de vue de la réalité socio-économique américaine. Parler d’une classe moyenne plutôt aisée est aujourd’hui une vaste plaisanterie. La classe moyenne aisée ne représente plus qu’une part congrue de la population. Rappelons-nous les 102 millions de personnes n’ayant pas accès à un travail. Les classes moyennes qui gagnent moins de 10$ de l’heure mais cumulent les activités professionnelles, pour payer des crédits immobiliers très élevés et qui n’arrivent pas à boucler leur budget nourriture ou acheter des vêtement neufs à leurs enfants. Tout en achetant à crédit des smartphones à 700€ à leur ado de 13 ans pour Noël…"

https://reflets.info/la-trumpisation-du-monde-un-concept-davenir/



11/11/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres